Deux membres des Cadets de l’air ont souligné le Jour du Souvenir autrement

Par Mario Pitre
Deux membres des Cadets de l’air ont souligné le Jour du Souvenir autrement
(Photo : Gracieuseté Noémi Boulay )

Deux jeunes filles de la région, membres de l’escadron 729 Salaberry des Cadets de l’Aviation Royale du Canada ont souligné à leur façon le Jour du Souvenir.

Comme l’explique Steve Pelletier, officier de soutien à l’Escadron 729, les rassemblements habituels du 11 novembre n’ont pu avoir lieu en raison de la crise sanitaire actuelle, c’est pourquoi les membres du personnel des escadrons et corps de cadets de la région de Montréal ont dû rivaliser d’ingéniosité pour rendre hommage, comme il se doit, aux vétérans de la Légion Royale Canadienne.

À l’escadron 729 Salaberry, le programme d’instruction n’a pu être offert comme à l’habitude depuis septembre, aux quelques 45 cadets de l’escadron. Afin de démontrer le soutien et la reconnaissance des jeunes canadiens envers nos vétérans, le Capitaine Emanuelle Richard, officier d’entrainement de l’escadron, a offert aux cadets de participer à une activité spéciale.

« Avec l’annulation des parades commémorant le jour du souvenir, il était important pour moi que les cadets de l’escadron démontrent leur respect envers ceux qui ont donné leur vie pour que nous puissions vivre en paix, mentionne le Capitaine Richard. Sachant que les cadets de l’escadron ont des talents en dessins, en écriture ou même les deux, je leur ai proposé d’utiliser ces talents pour remercier ses hommes et ses femmes pour leur sacrifice en leur faisant parvenir leurs créations par la poste. »

C’est dans cette optique que la cadette/Caporal Noémi Boulay, de Saint-Polycarpe, a produit une œuvre illustrant, dans les pétales d’un coquelicot stylisé, chacun des éléments des Forces Armées, à plusieurs époques.

« J’ai fait mon œuvre de cette manière pour dire que l’Armée canadienne a été, qu’elle est et qu’elle sera présente encore longtemps pour préserver la paix et la liberté. Sur mon œuvre, j’ai démontré les trois corps de l’Armée canadienne, ainsi que l’implication féminine que je trouve très importante. Le tout est représenté sur les pétales d’un coquelicot afin de toujours se souvenir de l’histoire et des sacrifices des Canadiens pour maintenir cette paix », explique la cadette/caporal Noémi Boulay.

Il en va de même pour la cadette/adjudant 2e classe Myriam Lalonde, de Salaberry-de-Valleyfield, qui elle, a choisi décrire un poème en mémoire des soldats disparus.

(Myriam Lalonde)

L’Escadron 729 félicite les deux jeunes filles pour leurs œuvres inspirantes et empruntes des valeurs mises de l’avant par le programme des cadets du Canada.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires