Actualités
Affaires
Économie

Contrat ratifié chez ArcelorMittal à Coteau-du-Lac

le jeudi 14 avril 2022
Modifié à 0 h 00 min le 15 avril 2022
Par Yanick Michaud

ymichaud@gravitemedia.com

L’usine située dans le parc industriel Alta de Coteau-du-Lac appartient à la multinationale de l’acier ArcelorMittal, qui se spécialise dans le traitement de métal en feuille. (Photo Journal Saint-François – Archives)

La cinquantaine de travailleurs de l’usine d’ArcelorMittal à Coteau-du-Lac a ratifié dans une proportion de 84 % un contrat de travail qualifié d’excellent, avec des hausses salariales totalisant 27 % sur six ans, soit 9 $ de l’heure, ainsi qu’une bonification de 26 % du régime de retraite.

« Nous sommes très heureux de ce nouveau contrat. Les membres ont envoyé un message très clair à la compagnie en nous donnant à l’unanimité un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun. Cela nous a donné l’élan pour amener l’employeur à délier les cordons de sa bourse. J’aimerais aussi saluer les confrères et consœur d’ArcelorMittal à Contrecœur et Longueuil qui ont ouvert le chemin avec leur grève en février dernier », fait valoir le président de l’unité syndicale membre de la section locale 2008, Benoit Marleau.

Effectivement, le mois dernier, les offres de l’entreprise métallurgique avaient été rejetées à 97,5 % en assemblée, par la cinquantaine de travailleurs de l’usine de Coteau-du-Lac.

Du même coup, les syndiqués membres de la section locale 2008 du Syndicat des Métallos (FTQ) s’étaient dotés d’un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun.

Précieux avantages

En outre, grâce à la nouvelle entente paraphée, un congé férié supplémentaire a été ajouté ainsi qu’une journée de congé de paternité supplémentaire à la naissance d’un enfant.

Le représentant syndical Michel Courcy salue la conclusion de ce nouveau contrat, qui s’inscrit dans la lignée de ceux conclus un peu plus tôt cet hiver dans le secteur de l’acier. « En pourcentage, il s’agit même d’augmentations plus importantes. Cela met bien la table pour les autres négociations à venir dans le secteur de l’acier au cours des prochains mois », estime-t-il.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.