Christiane Pelchat poursuit l’œuvre de Serge Marcil

Par Denis Bourbonnais
Christiane Pelchat poursuit l’œuvre de Serge Marcil
Des religieuses membres de la Communauté des Petites soeurs immaculées s’occupent des enfants avec le soutien et les encouragements de la Fondation. Ces enfants sont souvent atteints de maux qui sont incurables ou difficilement soignables dans un pays comme Haïti. « Nous rencontrons les mêmes complications pour les difficultés d’apprentissage inhérentes à la sous-alimentation in utero ou après la naissance et pour les troubles telle la dyslexie », dit Christiane Pelchat que l’on aperçoit dans cette photo d’archives. (Photo : Archives)

Plus de 7 années après le décès de Serge Marcil, survenu lors d’un tremblement de terre en Haïti le 13 janvier 2010, Christiane Pelchat poursuit l’œuvre humanitaire initiée par son mari et elle pour venir en aide aux enfants démunis du pays.

En plus de présider la fondation portant le nom de l’ex-député de Beauharnois-Salaberry, qui appuie des projets destinés à soutenir les enfants en difficulté en Haïti et au Sénégal, Mme Pelchat fournit son expertise à un programme de coopération municipale Haïti-Canada. Embauchée tout récemment en tant que conseillère technique par l’Union des municipalités du Québec (UMQ), elle se trouve actuellement à Port-au-Prince pour accomplir une première mission.

L’avocate et détentrice d’un baccalauréat en sciences sociales aura comme mandat plus spécifique de travailler auprès des partenaires haïtiens, dont les trois fédérations nationales d’élus locaux, afin de renforcer leur gouvernance et soutenir les femmes élues au sein de ces organisations.

«L’UMQ se réjouit de pouvoir compter sur les services d’une gestionnaire aguerrie telle que Christiane Pelchat pour consolider sa présence en Haïti, par l’entremise du programme de coopération municipale», a indiqué le premier vice-président de l’Union des municipalités du Québec, Alexandre Cusson.

«L’expérience de terrain de Mme Pelchat permettra à l’UMQ de demeurer active pour réaliser le mandat qu’elle s’est donnée au cours des dernières années, à savoir contribuer à renforcer la gouvernance locale dans les communautés haïtiennes», de poursuivre le maire de Drummondville.

Christiane Pelchat possède une vaste expérience en administration publique, en droit, en genre et en développement international.  Ex-députée et ancienne présidente du Conseil du statut de la femme, elle a œuvré au sein d’organismes de coopération internationale pour le droit des femmes et des enfants ainsi que pour la promotion de la démocratie en Afrique.

Le Programme de coopération municipale Haïti-Canada vise à travailler au renforcement des capacités et des institutions de la ville de Port-au-Prince, des communes haïtiennes de Gressier, Léogane et Grand-Goâve ainsi que des 3 fédérations nationales d’élus locaux. Quant à l’UMQ, elle a réaffirmé sa solidarité envers le peuple haïtien en versant un don de 25 000 $ à la Croix-Rouge canadienne pour soutenir les victimes de l’ouragan Matthew en octobre dernier.

En ce qui a trait à la Fondation Serge-Marcil, elle avait été créée par le regretté Campivallensien et son épouse Christiane Pelchat pour exprimer leur solidarité et venir en aide aux enfants démunis d’Haïti et du Sénégal, qu’ils avaient côtoyés en travaillant dans ces deux pays.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
trackback

[…] l’effondrement d’une grande partie du pays, Christina Pelchat savait qu’elle devait poursuivre son engagement. Un premier geste d’accompagnement a consisté à reconstruire l’orphelinat dont elle […]

trackback

[…] l’effondrement d’une grande partie du pays, Christina Pelchat savait qu’elle devait poursuivre son engagement. Un premier geste d’accompagnement a consisté à reconstruire l’orphelinat dont elle […]