culture

Pete Fortier se paye un trip avec son premier disque

mercredi le 09 juin 2021
Modifié à 15 h 59 min le 09 juin 2021
Par Eric Tremblay

Perdre le contrôle, le premier album de Pete Fortier, sera disponible sur toutes les plateformes numériques à compter du 18 juin. (Photo - Andréanne Thériault)

Pete Fortier avait plusieurs chansons dans son arsenal. Le Coteaulois a poussé l’audace jusqu’à enregistrer un album, Perdre le contrôle au grand plaisir de ses amis et pour le sien.  
«C’est tout un accomplissement, reconnaît-il. Je ne pensais pas que j’allais le faire [sortit un album] un jour. Mon entourage m’a poussé. Il m’a dit que je n’avais rien à perdre. »
Rien à perdre, sauf peut-être le contrôle, comme dans le titre de son album. Mais comme l’indique l’auteur-compositeur-interprète, prendre le contrôle c’est un peu comme le perdre à la fois. «Je me suis payé un trip, assure-t-il. J’ai d’abord sorti deux chansons et j’en avais d’autres d’écrites. Je me suis rendu compte que ce serait possible de pousser le tout jusqu’au bout. »
Il a composé tous les textes des 10 chansons. Des airs tantôt hop la vie, parfois loufoque ou sentimentale. Des textes personnels qu’il livre avec plaisir. «C’est sûr que c’est intimidant [chanter des airs plus personnels en public], mais un moment donné tu te lances, dit-il. C’est une belle manière d’avoir du fun avec le public. »
Quant à la musique, il a trouvé l’air des chansons et interprète la guitare et le ukulélé. Son fidèle acolyte, Joël Côté-Bergevin de The Audio Workshop, apporte sa magie en jouant de tous les autres instruments. Les chansons épousent une palette musicale large qui va du folk, au rock, au country américain moderne.
Les trois premières pièces de Pete Fortier, Y commençait à être temps, Mon vieux et La 25e bannière se retrouvent sur Perdre le contrôle, disponible depuis le 4 juin sur iTunes puis partout à compter du 18 juin. Éventuellement, des copies physiques pourraient être distribuées.


La fièvre des séries
Sortie en janvier, La 25e bannière frappe dans le mille actuellement. La chanson profite d’une bonne diffusion à la radio alors que le Canadien vient de se qualifier pour la finale de la conférence. Est-ce que Pete Fortier a des dons divinatoires ? «C’est surprenant, mais je ne pouvais pas le prédire, rigole-t-il. C’est une maudite bonne année pour sortir cette chanson. »


Il est bien heureux de la réaction du public. 
Un public qu’il aimerait rencontrer lorsque les mesures sanitaires le permettront. Déjà, quelques concerts en solo, corporatifs ou privés, commencent à remplir son agenda. Pete Fortier envisage aussi monter un groupe pour donner une autre dimension à ses prestations. 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles