Whip : un rôle essentiel à la démocratie

Par Yanick Michaud
Whip : un rôle essentiel à la démocratie
(Photo : Courtoisie)

Claude DeBellefeuille et ses collègues whips à la Chambre des communes, jouent un rôle essentiel, en tout temps.

Pandémie ou non, ils œuvrent à protéger les élus, les citoyens, la démocratie. « Nous sommes un peu le conseil d’administration du Parlement. Nous gérons le personnel de l’administration de la Chambre. Et récemment, nous avons pu poser un important geste qui s’avérait à la fois crucial pour les députés, mais aussi pour l’achat local », explique la députée de Salaberry-Suroît.

Un envoi collectif pour les citoyens

Afin d’informer en temps de pandémie, il est important de s’adresser directement aux citoyens. « Le Bloc a fait des représentations afin de démontrer l’importance de maintenir une communication avec les électeurs. Ainsi, parmi les outils parlementaires, on note les envois collectifs. Or, avec la pandémie, quand les travaux de la Chambre ont été suspendus, il y a plein de services qui ont été fermés. Dont la poste, ou le service des impressions. Nous avons fait adopter une règle afin que chaque député puisse envoyer deux publications d’ici la fin juin », explique la politicienne.

Mais le plus merveilleux reste à venir. « Chaque député pourra faire imprimer son envoi localement. C’est ça la nouveauté. Ici par exemple, c’est 58 000 impressions pour une imprimerie locale. Pour chaque envoi. Le premier est en route et l’autre devrait coïncider avec la Fête nationale », explique Claude DeBellefeuille, enthousiaste.

Les missives sont imprimées sur un papier qui respecte l’environnement.

Avec des messages importants

Habituellement les envois sont encadrés par des règles strictes. « Les députés, nous avons droit à huit envois collectifs par année. Et il ne doit pas y avoir de messages partisans. Le contenu est géré. C’est strict. Mais ça aussi, les whips, nous avons pu amener des idées qui permettent de nous adapter à la situation exceptionnelle. Nous pouvons publier des demandes d’appuis à des organismes ou parler de règles sanitaires. Les règlements sont temporairement suspendus, pour ces deux envois précis », explique Claude DeBellefeuille fière. « Ça permet de mieux informer, mais aussi d’encourager local. Les députés ont amené les idées et ça a été relayé par les whips. Nous sommes fiers », conclut-elle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des