Vol à la basilique-cathédrale Sainte-Cécile

Vol à la basilique-cathédrale Sainte-Cécile

Crédit photo : (Photo - Gilles Lavigne)

Les poignées de la porte ouest de la basilique-cathédrale Sainte-Cécile ont été subtilisées dans la nuit de mardi à mercredi.

Ces deux pièces, en laiton ou métal précieux selon l’économe diocésain Gilles Lavigne, étaient soudées sur le cadre de métal qui orne les portes en bronze. «Ce n’est pas Serrurier Clément qui va venir réparer ça en peu de temps, a-t-il dit. Ça peut coûter très cher. »

Entretemps, les portes ouest, conçues en bronze et assez massives, sont inutilisables.

Les poignées, formées de deux bouts ronds avec une pièce carrée pourraient ressembler à des poignées d’armoire de valeur dit M. Lavigne. Il s’agissait de deux pièces de métaux travaillées.

L’économe diocésain craint que ces pièces soient envoyées au recyclage de métaux dans un «voyage» où elles passeraient inaperçues. La récente hausse du prix du cuivre, bien que les poignées n’étaient pas fabriquées de ce métal, pourrait avoir inciter le ou les individus à commettre le larcin.

Une plainte officielle a été déposée à la Sûreté du Québec. Son message sur Facebook a aussi été grandement partagé. Une sorte de missive pour motiver la population à une plus grande surveillance.

C’est le premier vol du genre à la basilique-cathédrale Sainte-Cécile. M. Lavigne mentionne cependant que de petites intrusions ou des actes de vandalisme sont recensés sur dans les bâtiments du Diocèse de Valleyfield. Un vol, de vases sacrés ou de ciboire, aurait notamment été commis à l’église de Saint-Chrysostome selon Gilles Lavigne.

Commenter cet article

avatar