VIDÉO – Rivière-La-Guerre encore hanté sans aucun doute – Patrick Sabourin

Par Yanick Michaud
VIDÉO – Rivière-La-Guerre encore hanté sans aucun doute – Patrick Sabourin
Quelques mois après leur visite ayant donné des résultats fabuleux, Patrick d'APPA paranormal aurait trouvé le pierre tombale de Gordon. (Photo : Gracieuseté)

Il existe de nombreuses et horrifiantes légendes entourant Rivière-La-Guerre.

Pour Patrick Sabourin d’APPA paranormal ce qui se passe dans ce village déserté est loin d’être une histoire inventée. À l’aube du 1er avril, il nous raconte cette nuit qu’il a passée là-bas. Et ce n’est pas une blague.

« Tout a commencé par un appel téléphonique en 2013. Des amis qui habitaient dans le village de Rivière-La-Guerre avaient tous des histoires à raconter à propos du rang. D’un site historique qui est réputé être hanté depuis plus de 100 ans », commence Patrick Sabourin qui avait déjà raconté au Saint-François ses longues nuits Au Vieux — Brasserie Festive à Beauharnois.

« Les jeunes comme les aînés voulaient nous rencontrer pour nous raconter ce qu’ils savaient quant à ce lieu », poursuit celui qui aime investiguer, démystifier.

Une rencontre marquante

Ainsi, il accepte de rencontrer ses intervenants dans un restaurant du Haut-Saint-Laurent. « Quatre personnes nous attendaient. Certains d’entre eux avaient vécu des choses inexplicables dans leur jeunesse. Dans le cimetière, la maison, le presbytère. Soit qu’ils avaient vu des silhouettes dans les fenêtres. Dans le bas des portes. Ou ils avaient vu des ombres inexpliquées. De même, ils avaient entendu des cris émaner de la maison qui se trouve à proximité de la petite rivière », explique celui qui prenait des notes mentalement.

« On a même eu droit à des informations venant d’un historien. Deux personnes seraient décédées après avoir été frappées par un éclair tout juste à côté de la maison. Un professeur serait décédé dans le grenier de la petite école », lance celui qui se disait de plus en plus intrigué et qui n’en demandait pas plus pour amorcer son enquête paranormale.

 

Rivière-La-Guerre appa paranormal
Patrick Sabourin et son équipe parlent d’une visite à Rivière-La-Guerre parmi les plus inoubliables de leur carrière. (Gracieuseté APPA Paranormal)

Et une rencontre encore plus marquante

Ainsi, de 2013 à 2015, Patrick Sabourin et quelques membres de son équipe se sont rendus à six reprises à l’endroit qui possédait encore des inscriptions gravées aux couteaux sur les murs. « Lors de notre troisième visite, nous avons vécu l’expérience de notre vie. Même si on court après des réponses on ne s’attend jamais à vivre un évènement comme cette nuit-là. Normalement nous obtenions des mots plus ou moins clairs, sur de longs délais. Avec quelques réactions à l’occasion sur nos détecteurs. Cette nuit a été quelque chose », précise celui qui en a pourtant vu d’autres, des phénomènes.

« Nous avions eu l’information à propos d’une petite fille morte de la tuberculose. Enterrée dans le sous-sol de la maison en hiver. Notre but était donc d’entrer en contact avec une petite fille. Munis de notre arsenal, caméra de vision nocturne, détecteur de champ magnétique, mesureur de pression atmosphérique, capteur de champ statique, de vibration et bien d’autres pièces, on s’installe. Puis on commence à poser des questions. Et on entend Dom, le nom de mon collègue. On demande qui a prononcé ce nom. Et ça répond très clairement, Gordon. »

Une énergie sombre

À ce moment, le sous-sol déjà plongé dans le noir en raison de l’heure tardive, il est 23 h, devient pesant. « Marie-Josée Lamoureux, une intervenante en santé mentale qui est avec nous commence à paniquer. On a de la misère à respirer. L’air se fait rare. C’est lourd. Puis elle entend un bébé pleurer au troisième étage », narre-t-il au journaliste du Saint-François qui en a des frissons sur les bras.

Patrick Sabourin poursuit en racontant qu’il s’agit de l’une de ses meilleures expériences. Qu’il est persuadé que l’endroit est hanté. « Nous n’avons rien eu de la supposée petite fille décédée de la tuberculose. Mais ce Gordon est intrigant », conclut celui qui a trouvé une pierre tombale portant le nom de Gordon au cimetière de Rivière-La-Guerre lors d’une autre visite quelques mois plus tard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Myriam
Myriam
10 jours

La maison est sur terrain privé. C’était l’intrusion que vous avez fait plusieurs fois. A cause de ça et plusieurs d’autres qui le fait aussi, là maison va être détruit.

Last edited 10 jours by Myriam
patrick
patrick
9 jours
Répondre à  Myriam

Myriam pour votre informations chacunes de nos visite avais une autorisation du proprietaire … maintenant ceux qui i sont aller sans avoir de permission ne nous regarde pas

Myriam
Myriam
7 jours
Répondre à  patrick

Je sais que vous avez pas eu le droit d’aller, je connais les propriétaires. De tout façon la maison à été détruis donc merci pour mettre ça et à cause de ton article, ils ont plusieurs personnes qui va les déranger et marcher dans leur champs.