Actualités
Voyage
post-format-video

VIDÉO - L’opération mise à l’eau marque le début d’une nouvelle saison à la Marina Valleyfield

vendredi le 07 mai 2021
Modifié à 12 h 08 min le 07 mai 2021
Par Mario Pitre

mpitre@gravitemedia.com

C’était le branle-bas de combat vendredi matin à la Marina Valleyfield. Comme à chaque printemps, la mise à l’eau des bateaux marque le début d’une nouvelle saison de navigation. L’ambiance était fébrile, alors que les plaisanciers s’affairaient à transporter leur matériel ou à placer leur embarcation pour permettre au grutier d’en effectuer la mise à l’eau. « Tous les bateaux ont passé l’hiver à terre et puis là, depuis quelques jours tout le monde s’active à les préparer pour la remise à l’eau. C’est un grand événement puisqu’en quelques jours tous les bateaux de la marina seront mis à l’eau », raconte Jean-Pierre Gandin, un navigateur qui possède un bateau à Valleyfield depuis deux ans. Le résident de Longueuil a acheté son voilier de 38 pieds ici-même. « Le lac ici est un bel espace, c’est un très beau plan d’eau et je ne compte pas changer tout de suite », assure-t-il. La mise à l’eau est par ailleurs devenue une opération de routine pour l’entreprise Tremblay Grues, qui disposait de deux grues sur place durant cette période. « À chaque printemps, le week-end de la fête des mères est le moment choisi pour procéder à la mise à l’eau des bateaux, et on répète à l’automne pour les remettre sur terre, raconte Diane Grenier-Tremblay, dont l’entreprise obtient ce mandat depuis de nombreuses années. Une opération qui requiert la collaboration de tous et une expertise que possède l’entreprise depuis ses tout débuts. « Il suffit de placer les sangles aux endroits stratégiques et d’y aller en douceur. » C’est d’ailleurs Tremblay Grues qui assure ces opérations lors des Régates de Valleyfield, qui seront malheureusement annulées pour une 2e année de suite en raison de la pandémie.

Plus de 200 bateaux à mouiller

Patrick Haworth, directeur général de la Marina Valleyfield, explique que plus de 200 bateaux sont mis à l’eau durant ce week-end. « On procède avec les voiliers le vendredi-samedi et les embarcations à moteur le dimanche », dit-il. D’autres bateaux accèdent au plan d’eau via les rampes de mise à l’eau. [gallery ids="99142,99143,99144"] La Marina affiche encore complet cette année avec 387 places, sans compter la liste d’attente qui compte près de 300 inscrits. « Plusieurs marinas de la région de Montréal ont fermé leurs portes, notamment celle de Lachine, ce qui fait que les gens cherchent désespérément une place pour leurs bateaux », constate Patrick Haworth. Les opérations du week-end sont aussi l’occasion pour les plaisanciers de se retrouver entre eux après un long hiver, dans une belle atmosphère familiale et de camaraderie. « Je l’ai vécu une première fois l’an dernier, ça m’a frappé l’ambiance qui règne ici. Les gens sont également respectueux des règles sanitaires mise en place en raison de la pandémie », mentionne le directeur général. Incidemment, à cause de ces règles, l’accès au pavillon communautaire Quai 13 pour l’instant est interdit, incluant la terrasse et tables de pique-nique. Seuls les toilettes et services de buanderie sont accessibles aux membres. [embed]https://www.dailymotion.com/video/x81573m[/embed] [embed]https://www.dailymotion.com/video/x815751[/embed]