Actualités
Environnement
post-format-video

VIDÉO - La Ville dévoile les plans du futur parc Marcil

mercredi le 19 mai 2021
Modifié à 9 h 27 min le 19 mai 2021
Par Mario Pitre
Le conseil municipal de Salaberry-de-Valleyfield a profité de son assemblée du mardi 18 mai pour adopter un règlement d’emprunt de 7 450 000 $ destiné aux travaux d’aménagement du parc Marcil. Du même coup, la Ville a dévoilé sur sa page Facebook le projet de réhabilitation qui viendra métamorphoser ce site. Ainsi, ce sont des espaces de 1 million de pieds carrés qui seront transformés en un parc de destination aménagé, boisé et majestueux. Le projet représente d’ailleurs des contraintes importantes d’usages et d’aménagements puisque le site constitue aussi un ancien dépotoir. La Ville estime néanmoins que sa réhabilitation devenait une nécessité et sera réalisé de 2021 à 2022.

Un parc, plusieurs zones d’activités

L’espace végétalisé sera un lieu de détente quatre saisons accessible aux piétons et aux cyclistes par les rues Beaulac, Victor-Léger et Victoria. [caption id="attachment_99764" align="alignnone" width="444"] Ce plan démontre l’aménagement du site, auquel il faut ajouter l’aménagement de la langue de terre qui borde la marina. (Ville de Salaberry-de-Valleyfield)[/caption] Afin de sécuriser les aménagements, tout en limitant la gestion des matières résiduelles enfouies, le sol sera rehaussé et certaines zones seront remblayées créant ainsi de toute pièce un nouveau relief. En direction de l’eau, des sentiers pédestres et cyclables sillonneront le site entre les espaces gazonnés, propices aux jeux libres, les buttes végétalisées et les aménagements paysagers indigènes. « Ce sont environ 750 000 pieds carrés, soit l’équivalent de 13 terrains de football, qui seront totalement végétalisés sur l’ensemble du projet! Une plantation massive d’arbres, d’arbustes et de végétaux accompagnera la création d’un nouvel arboretum », a précisé le maire Miguel Lemieux. Une piste de type « pump track » (pour les sports à roulettes), niveaux débutant et intermédiaire, sera aussi construite. Puis, dans le cadre du projet de protection des berges, des avancées sur l’eau seront aussi aménagées, le tout disposé de façon à garantir la vue sur l’eau. Le stationnement écoresponsable, dans le secteur de la nouvelle rampe de mise à l’eau, sera aménagé de façon à réduire autant que possible son impact sur l’environnement. L’été, il accueillera les visiteurs et le camping des Régates. L’hiver, des bateaux pourront y être entreposés afin de libérer définitivement la langue de terre qui deviendra une promenade accessible toute l’année. Quant au stade de baseball Kitoute-Joannette, il sera relocalisé dans un nouveau parc multisports, car la Ville considère sa présence incompatible avec la réhabilitation du site. Le maire Lemieux a félicité le travail productif de collaboration interservices et a rappelé que « jamais depuis la création du parc Delpha-Sauvé, il y a 90 ans, la Ville n’aura conduit de travaux d’aménagement dans un parc d’une si grande ampleur ». [embed]https://www.youtube.com/watch?v=zLxhylcpVb0&t=3s[/embed]

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous