Une usine de 80 M$ à Huntingdon pour la production de cannabis

Par Mario Pitre
Une usine de 80 M$ à Huntingdon pour la production de cannabis
L’investissement a été annoncé par François Limoges, un des partenaires de Rose ScienceVie, en compagnie du maire de Huntingdon, André Brunette. (Photo : Journal Saint-François Pierre Langevin)

Des travaux ont été entrepris ces derniers jours sur une propriété du chemin Ridge à Huntingdon, pour la construction d’une usine de production et de transformation du cannabis estimée à 80 M$. Le projet représente quelque 300 emplois sur cinq ans.
Le maire André Brunette était visiblement enchanté d’annoncer ce projet le mardi 9 octobre, en présence des associés de l’entreprise Rose ScienceVie, avec qui les négociations ont débuté il y a trois ans.
« Enfin, le dossier Rose ScienceVie a débloqué ! On l’aura voulu ce projet-là, a-t-il lancé. Ce projet se réalisera sur plusieurs mois et impliquera l’emploi de nombreux travailleurs locaux. Pour une municipalité comme la nôtre, c’est un projet d’envergure ! »
Un des trois promoteurs du projet, François Limoges, a expliqué que ce projet se réalisera en deux phases. La première verra la construction d’un immeuble de 55 000 pieds carrés pour un investissement de 31,6 M$ et la création d’une centaine d’emplois : personnel de bureau, marketing, service à la clientèle, production et entretien notamment.

L’usine de production de cannabis de Rose ScienceVie sera située chemin Ridge. (Photo Journal Saint-François Gracieuseté)

L’usine produire du cannabis médicinal, pour lequel l’entreprise a obtenu toutes ses autorisations de Santé Canada, que ce soit pour du cannabis séché, ou encore pour des huiles et autres extraits entrant dans la composition de divers produits.
La seconde phase prévoit l’ajout d’une superficie de 100 000 pieds carrés à l’immeuble, pour un investissement supplémentaire de 49,3 M$. Les dirigeants de Rose ScienceVie anticipent une production de 6000 kilos de cannabis pour la première année d’opération. L’entrée en opération est prévue pour l’été 2019.
Incidemment, avec la nouvelle loi qui autorise la vente de cannabis, les producteurs comptent obtenir leurs autorisations de Santé Canada pour produire du cannabis de type récréatif et de venir un éventuel fournisseur de la Société Québécoise du Cannabis.
«Nous avons pu compter sur un accueil fantastique de la part des autorités municipales de Huntingdon, a certifié M. Limoges; de véritables partenaires qui ont fait preuve de patience et à nous suivre dans notre processus de reconnaissance auprès des autorités fédérales.»

François Limoges, Davide Zaffino et Brian Stevenson de l’entreprise Science Vie ont procédé à la pelletée de terre officielle en compagnie du maire André Brunette. (Photo Journal Saint-François Pierre Langevin)

Celui-ci a aussi assuré que l’entreprise comptait s’approvisionner auprès de fournisseurs locaux, que ce soit pour le recours aux engrais ou de divers équipements utiles à la production. Il a rappelé que Rose ScienceVie était un des premiers producteurs de cannabis créé et contrôlé par des investisseurs québécois.
L’entreprise dit assurer du cannabis et des produits dérivés de la plus haute qualité, produits à partir de protocoles rigoureux dans des installations intérieures à environnement contrôlé.

Projet Rose ScienceVie à Huntingdon
Phase1
-Investissement de 31,6 M$
-Une centaine d’emplois
-Immeuble de 55 000 pieds carrés
Phase2
-Investissement de 49,3 M$
-200 emplois supplémentaires
-100 000 pieds carrés supplémentaires

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
JackieRobert Rosario DeslauriersHeather L'Heureux Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Heather L'Heureux
Guest
Heather L'Heureux

Wonderfull news👍👍👍

Robert Rosario Deslauriers
Guest
Robert Rosario Deslauriers

Très bonne idée bravo

Jackie
Guest
Jackie

Très bonne nouvelle
Pour ceux qui cherche du travail
Merci