Une programmation adaptée pour la 20e saison du site Droulers/Tsiionhiakwatha

Une programmation adaptée pour la 20e saison du site Droulers/Tsiionhiakwatha
Au Centre d’interprétation du site archéologique Droulers/ Tsiionhiakwatha, on retrouve les vestiges du plus important village iroquoien jamais mis au jour au Québec (Photo : Gravité Média archives)

La 20e saison du Centre d’interprétation du site archéologique Droulers/Tsiionhiakwatha va débuter le 13 juin. 

Le CISA doit adapter ses activités régulières en raison des incidents que l’on connaît. Il propose de visiter le site à travers un parcours de chasse et trouve. Des guides seront présents tout au long du parcours pour informer le public lors de ses découvertes.

Bien que les fouilles archéologiques publiques ne puissent avoir lieu cette année, l’archéologue procédera à une démonstration de catalogage les 8-9-15 et 16 août avec les artefacts découverts lors des fouilles l’été dernier. Il répondra également aux questions avec plaisir.

Le site qui est situé sur le chemin Leahy à Saint-Anicet est un lieu historique national qui offre une immersion dans la culture iroquoienne.

Près de 175 000 visiteurs sont venus depuis son inauguration dont plus de 15 000 l’an dernier. De ce nombre, près du deux tiers sont des étudiants du Québec, de l’Ontario ou de l’État de New York.

Le CISA Droulers/Tsiionhiakwatha est un incontournable du développement touristique du Haut-Saint-Laurent. Il représente un exemple de réussite du développement du tourisme culturel en milieu rural au niveau national, et aussi un exemple de partenariat socio-économique entre les Premières-Nations (Mohawks) et les non-autochtones.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des