societe
Opinion

Une moustache à la santé des hommes

mercredi le 03 novembre 2021
Modifié à 11 h 53 min le 03 novembre 2021
Par Yanick Michaud

Un peu plus de séances d'exercices physiques, en particulier en compagnie de mon fils qui me montre l'exemple à suivre. (Photo Journal Saint-François - Yanick Michaud)

À l’aube de la cinquantaine j’ai décidé de prendre ma santé d’homme en main.

Certains diront qu’il était bien temps. Mes proches ajouteront que je n’avais pas nécessairement le choix. Et tous auront raison.

Diabète de type 2, surcharge pondérale présente (et visible) depuis de nombreuses années, maux aux articulations, aux pieds. Ça faisait mal. Au lever, au coucher, en plein jour. Ayoye!

Meilleure alimentation, on lâche le sucre, on ralentit le rythme entre deux bières et on augmente le rythme des présences au gym. Si bien qu’une quarantaine de livres délestées plus tard, ça va beaucoup mieux. Ma santé va bien. Mon corps me dit : merci Big! Même si je suis un peu moins big.

L’importance de la santé masculine

Si j’en parle c’est parce que c’est important de le faire. D’en parler. Mais aussi de se prendre en main. D’embrasser un mode de vie sain. Plus actif.

Et novembre, c’est le mois pour parler de santé masculine. Certains diront qu’il faut en parler à l’année et encore une fois ils auront raison. Mais novembre c’est le mois du Mo. Le Movember. Le mois de la moustache, de la santé masculine.

Il y a plusieurs années, des gars un peu foufous ont décidé de laisser pousser leur moustache pour récolter des fonds afin d’aider à la recherche sur le cancer de la prostate. Ils étaient une trentaine. Une trentaine de Mo Bros. Depuis 2003, plus de 5 millions de personnes se sont investies. Des débuts modestes qui ont poussé (comme une magnifique moustache bien fournie) pour devenir l’un des plus importants mouvements caritatifs en matière de santé masculine sur la planète.

Et désormais, les projets de recherche sur la santé des hommes touchent le cancer de la prostate, le cancer testiculaire, la santé mentale et le suicide chez les hommes. Plus de 1200 projets ont été financés par le mouvement.

C’est pourquoi il est important de donner, d’en parler, de se faire pousser la moustache ou de contribuer d’une manière originale pendant le Movember. Allez, montrez-nous ces luxuriantes moustaches et souriez à votre santé messieurs.
 

Dernières nouvelles