Une campagne sur l’importance du langage chez les tout-petits

Par Mario Pitre
Une campagne sur l’importance du langage chez les tout-petits
Près de 34% des enfants des régions Beauharnois-Salaberry et Haut-Saint-Laurent ne sont pas prêts, dans au moins un domaine de leur développement global, lors de leur entrée scolaire. (Photo : Naître et Grandir )

Les partenaires de la petite enfance des territoires de Beauharnois-Salaberry et du Haut-Saint-Laurent, réunis au sein du comité Discutons langage, lancent une campagne promotionnelle afin de sensibiliser l’ensemble de la population, dont les familles d’enfants 0-5 ans, à l’importance de la communication et du langage chez les tout-petits.
Les outils ont pour objectif d’identifier des stratégies simples à mettre en place par les parents afin d’assurer une stimulation du langage optimale et ce, dès le plus jeune âge. Il est possible de consulter les affiches promotionnelles dans les organisations de la petite enfance et les commerces locaux des deux territoires.
Des statistiques frappantes
En 2017, l’Enquête Québécoise sur le développement des enfants entrant à la maternelle démontre que près de 34% des enfants des régions Beauharnois-Salaberry et Haut-Saint-Laurent ne sont pas prêts dans au moins un domaine de leur développement global, lors de leur entrée scolaire. Plus précisément, c’est une moyenne de 16% ayant des difficultés concernant leur développement cognitif et langagier, et 12% concernant les habiletés de communication et connaissances générales.
Le Groupe de travail Montérégien – Orthophonie et développement du langage (GTM-ODL), une mobilisation des tables de concertation en petite enfance de la Montérégie, a développé une approche pour l’implantation d’un véritable continuum de services en orthophonie communautaire, qui allie la pratique des intervenantes terrain avec l’expertise de l’orthophoniste du réseau public.
C’est pourquoi, il est important d’agir tôt et mettre en place des stratégies gagnantes le plus rapidement possible afin d’obtenir une optimisation maximale du développement du langage chez les tout-petits et miser sur l’égalité des chances pour tous les enfants entrant à l’école.
Les partenaires du comité Discutons langage sont le CISSS-MO (CLSC, CMR, SRSOR), la Commission Scolaire de la Vallée-des-Tisserands (orthophoniste), l’ABC de la Famille, TAC 0-5, le Réseau 0-5 HSL, le Collège de Valleyfield, la Garderie Porculus, la Halte Familiale et Une affaire de Famille.
On peut retrouver les outils Les trésors de ma maison sur le site internet de Naître et Grandir et pour plus d’informations concernant le portrait de nos tout-petits, rendez-vous sur le site d’Opération Colibri.
Les outils du Haut-Saint-Laurent sont aussi disponibles en version anglophone. (M.P.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des