Un plan pour éliminer le plastique à usage unique

Un plan pour éliminer le plastique à usage unique

Le NPD veut d'un plan pour éliminer le plastique à usage unique au Canada d'ici 2022.

Crédit photo : Photo Saint-François

La députée néodémocrate Anne Quach a fait savoir que son parti a présenté son plan visant à accorder la priorité à la santé des gens et à l’environnement en demandant l’interdiction des plastiques à usage unique au Canada d’ici 2022, dans le cadre d’une stratégie plus vaste de réduction des déchets.

« La pollution plastique est une menace directe et croissante pour les écosystèmes, les chaînes alimentaires et la santé humaine, et elle est même absorbée par notre corps. Des mesures urgentes sont nécessaires pour limiter les dommages causés par la pollution plastique. Mais les propos des libéraux de Justin Trudeau ne se sont pas traduits par des mesures ou des résultats, a déclaré Anne Quach, députée de Salaberry-Suroît. La Ville de Montréal propose déjà d’interdire l’utilisation de pailles de plastique, de sacs de plastique et de couvercles de tasse à café en plastique. C’est clair que Justin Trudeau devrait déployer ces efforts partout au pays. »

Au niveau local, à Salaberry-de-Valleyfield, plusieurs initiatives pour réduire les déchets de plastique ont été prises. On compte actuellement au moins 24 commerces qui acceptent de remplir les contenants propres apportés de la maison.

La boutique Les Indispensables Eco Vrac en a d’ailleurs fait son mode principal de vente et remplit environ 300 bouteilles vides par semaine avec des produits en vrac. De plus, depuis novembre 2018, Valleyfield est devenue une des rares municipalités au Québec avec une ressource pour recycler le plastique numéro 6 et le styrofoam.

On apprend que malgré d’excellentes initiatives comme celles-ci, seulement 11 % des plastiques au Canada sont recyclés et le traitement des plastiques ne doit pas demeurer une affaire improvisée. Selon l’organisme Environmental Defence, « Le Canada a besoin de règles strictes et normalisées d’un océan à l’autre. Nous demandons au gouvernement fédéral de créer une stratégie nationale sur les plastiques ». « Le NPD répond à cet appel avec le plan qu’il a lancé cette semaine », indique Anne Quach.

Prendre du retard ou des décisions

Selon le NPD, le Canada, semble prendre du retard dans la réduction des déchets et l’élimination progressive des plastiques à usage unique. La pollution plastique a des répercussions énormes sur l’économie, l’environnement et les collectivités. « Les néo-démocrates ont ouvert la voie avec l’interdiction des microbilles, en plus d’adopter une motion exigeant que le gouvernement prenne des mesures pour réduire la pollution plastique dans nos rivières, nos lacs et nos océans », lance la députée.

« La paille ou le sac en plastique moyen ne sera utilisé que pendant quelques minutes ou quelques heures, mais il nous survivra longtemps comme déchet dans notre environnement. Mais quand vient le temps d’agir, les libéraux de Justin Trudeau se rangent du côté des producteurs de plastique, au lieu de protéger les gens. Nous croyons qu’un leadership fort et une action déterminée sont maintenant nécessaires pour combattre efficacement la pollution plastique. Le NPD continuera de pousser les libéraux de Justin Trudeau à agir maintenant », a-t-elle conclu.

Commenter cet article

avatar