Un «moindre mal» pour Matériaux Pont-Masson

Par Mario Pitre
Un «moindre mal» pour Matériaux Pont-Masson
L'entreprise Matériaux Pont-Masson est établie depuis plus de 35 ans à Salaberry-de-Valleyfield.

L’arrivée d’un nouveau magasin Réno-Dépôt sur le boul. Mgr-Langlois représente «un moindre mal», pour le détaillant Matériaux Pont-Masson, partenaire de RONA.

La direction de Matériaux Pont-Masson, propriété de Éric et Stéphane Bailey, a tenu à apporter des précisions à la suite de l’annonce de l’implantation d’un centre de rénovation Réno-Dépôt.

Par voie de communiqué,  elle mentionne «la stratégie convenue avec Rona est de freiner l’arrivée de nouveaux compétiteurs dans la région. Matériaux Pont-Masson étant un grand leader dans le Suroit et détenant de fortes parts de marché, plusieurs compétiteurs s’établissent dans l’optique d’en gagner à notre détriment. Or, RONA et Matériaux Pont-Masson étant partenaires d’affaires depuis longtemps, il a été convenu par la direction de Rona d’ouvrir un Réno-Dépôt. Pour nous, il s’agit tout de même de l’arrivée d’un nouveau compétiteur, mais il faut comprendre la stratégie comme étant un moindre mal.»  

Les dirigeants de Matériaux Pont-Masson en profitent pour remercier leur clientèle, autant les individus que les entrepreneurs, pour leur fidélité. Ils rappellent que leur siège social est établi à Salaberry-de-Valleyfield depuis ses débuts il y a plus de 35 ans et qu’ils s’impliquent activement dans la communauté. «Notre propriété est 100% québécoise, et le restera.»

L’entreprise a doublé son chiffre d’affaires au cours des 5 dernières années. Elle exploite trois succursales et deux divisions connexes au Québec, et une succursale en Ontario. Elle emploie plus de 200 personnes dans ces différentes installations.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des