Un départ sous le signe du renouveau en HRL

Par Denis Bourbonnais
Un départ sous le signe du renouveau en HRL
: Douglas Rapp fera ses débuts dans la classe Grand Prix aux Régates de Cambridge et ce, aux commandes du tout nouveau «Bad Influence» GP-79 de Michael Grendell. (Photo : (Photo : Facebook) )

MOTONAUTISME.  Sans changement, il n’y a pas d’agrément et c’est ce qui se passe dans la Ligue de Régates d’Hydroplanes cette année.

Alors que le coup d’envoi de la saison 2019 sera donné les 18 et 19 mai à Cambridge au Maryland, le renouveau sera au rendez-vous avec la composition d’une douzaine de nouvelles équipes et l’entrée en scène de 10 pilotes qui en seront à leurs premiers tours de pistes en HRL. Près de 70 embarcations réparties dans les 5 classes officielles, incluant les «Jersey Speed Skiff», meubleront les puits de ravitaillement dans la majeure partie des événements du calendrier.

En Grand Prix, le champion défendant Brandon Kennedy (GP-25) devra se surpasser pour conserver sa couronne et aux Régates de Cambridge, il doit s’attendre à une forte opposition de la part du vétéran Jimmy King qui prend la relève de Bert Henderson, blessé à un poignet, à bord du «Steeler» GP-777.

Les Mathieu Daoust (GP-9), Andrew Tate (GP-14), Mike Monahan (GP-35), Ken Brodie II (GP-50) Jack Lupton/Jos Sovie (GP-57) et Tom Thompson (GP-525) devraient être tout aussi menaçants pendant que Douglas Rapp fait ses débuts dans la classe Grand Prix aux commandes du nouveau «Bad Influence» GP-79 de Michael Grendell.

Tony Black, un habitué du «Grand National Hydro», pilotera le «GP-43» (ancien GP-9) pour le compte de Jim Martin et le Néo-Zélandais Ken Lupton, frère de Jack, s’amène pour conduire le «Miss New Zealand 2» GP-577, soit l’ex-«GP-12» d’Éric Langevin. Le cousin des Lupton, David Alexander, se joindra au circuit en cours de saison avec un nouveau bolide en fabrication aux ateliers Henderson à Brockville (Ontario). Bobby King devient pour sa part le pilote suppléant du «Intensity» GP-50.

Les jeunes loups, Owen Henderson, Mathis Gabriel Chiasson, Max Acierno et Erik Allard, n’attendent que le moment de se lancer dans le feu de l’action. (Photo: HRL)

Il y aura du sang neuf dans la compétitive classe Hydro 350 avec l’arrivée du Châteauguois Erik Allard dans le «Big Decision» H-4, propriété de son père Louis. Le multiple champion américain Jeff Bernard occupera un siège à temps plein pour la première fois en HRL et ce avec le «Clack Motorsports» H-55, un «Henderson» 2017 basé en Louisiane.

Mickael Leboeuf, coureur de 3e génération, se fera la main dans «H-155» de son père Jean-Guy à Cambridge. Le Campivallensien Nicolas Rousse succède à Rémy Leblanc au volant du «H-799» et Ghislain Marcoux remplace Douglas Rapp dans le cockpit du «H-79». Dylan Runne, champion 2018 en Formule 2500, accède au siège du «H-12» que Jimmy King pilotait pour Roger Mahan.

En l’absence de Bert Henderson, blessé à un poignet, c’est le vétéran Jimmy King qui pilotera un «Steeler» GP-777 arborant de nouvelles couleurs à Cambridge.(Photo : Keith Koether – K & K Raceboats)

On peut s’imaginer quel défi le champion en titre Kent Henderson (H-777) aura à relever si l’on ajoute le retour des Bobby King (H-242), Andrew Tate (H-300), Jonathan Daoust (H-15), Martin Rochon (H-773), Donny Allen (H-14), Derec Smith (H-13), Marc Lecompte (H-104), Eric McKenna (H-999), Richard Haineault (H-2), Yannick Léger (H-21), Michael Tremblay (H-8), Karl St-Vincent (H-37), Gary Chalfant (H-5) et Paul Barber (H-52).

Deux nouveaux champions

La Formule 2500 couronnera un nouveau champion puisque Dylan Runne a cédé sa place à la recrue Max Acierno, un champion américain dans les hors-bord, dans le «Miss Jesel» F-3. Jeff Bernard aura un 2e siège permanent, celui du «Windjammer» F-137 appartenant à Chris Fanaris de Seattle (Washington). Marc Théorêt conduira le «F-135» des frères Thompson, qui devient le «F-444» en hommage à son père Robert, et Marc Lalonde, recrue de l’année 2018, tentera de poursuivre sur sa lancée dans le «Lalo Racing» F-751.

Marco Lalonde, recrue de l’année en 2018, tentera de poursuivre ses succès à bord du «Lalo Racing» F-751. (Photo : Facebook)

Tommy Shannon (F-4), tenant du titre en 2,5 litres, fait le saut dans la F-2500 tout comme un autre adhérant au podium de saison en 2018, Frédéric Couturier (F-313). Le niveau de compétition sera encore plus relevé en 2019, compte tenu du retour de Bobby King (F-92), Tom Huganir/ Steve Armstrong (F-69), Tyler Kaddatz (F-519), Grant Hearn (F-14), Doug Martin (F-33), Philippe Billette (F-7), Scott Liddycoat (F-63) et Kevin Smith (F-26).

Qui succédera à Tommy Shannon dans la classe 2,5 litres? Yves Villeneuve (S-6) et Jean-François Latour (S-8) arrivent de la F-2500 pendant que Derek/Dominic Demers (S-44) et Richard Wilhelm (S-404) devraient être rapides encore cette année. Alex Tremblay (S-29) hérite de l’ex-«Yancy» F-36 de Yan Beaupré et Simon Fortin (S-199) entreprend une première saison complète avec l’ancien bateau de Yan Lecompte (F-28). Le jeune tandem formé de Mathis Gabriel Chiasson, 16 ans, et Owen Henderson, qui aura 16 ans en juillet, alternera dans le «Miss Sweet Sixteen» S-16 obtenu de Alexis Weber alors que Ryan Slate (S-49) et Maxime Lemieux (S-912) en seront à leur 2e campagne sur le circuit motonautique.

En ce qui a trait aux «Jersey Speed Skiff», nouvelle classe officielle de la HRL, les membres des 6 équipes seront dévoilés jeudi lors d’un point de presse.

Didier-Bernard Séguin passe le flambeau à Patrick Haworth en tant que directeur des courses de la Ligue de Régates d’Hydroplanes. (Photo: Pierre Langevin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des