Troisième position pour Gendron et Gramada

Troisième position pour Gendron et Gramada
Nicolas Gendron (à gauche) et Jason Gramada ont pêché avec acharnement pour terminer en troisième position au championnat canadien de pêche à l’achigan. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin))

Nicolas Gendron et Jason Gramada ont trimé dur au championnat canadien de pêche à l’achigan au cours du week-end. Devant une compétition féroce, le duo n’a pu remporter une troisième victoire du Berkley B1, mais a tout de même terminé sur le podium.

«Nos débuts de journée étaient tranquilles, a révélé Nicolas Gendron après la pesée qui a révélé leur poids total de 46,26 livres. Ça été une question de travail acharné. Nos meilleures prises sont survenues en fin de journée. »

Le Barberivain demeurait satisfait de son résultat final. Être constant deux jours de pêche sur le lac Saint-François demeure une rude épreuve et il se disait fière du travail accompli par son équipe. Depuis le début, Gendron et Gramada ont gagné deux titres et terminé à plusieurs reprises dans le top 10.

Le tournoi a été repoussé d’une journée en raison des conditions climatiques de vendredi dernier. Bien que les vagues étaient fortes, la «ride», pour se rendre aux spots de pêche à Cornwall s’est bien déroulée. Toutefois, les stratégies ont dû être revues. «Les conditions étaient belles et le poisson coopératif malgré le front froid et le vent du Sud-Ouest, a-t-il convenu. Mais les pêcheurs qui y allaient en eau peu profonde ont été affectés. »

Jean-Martin Landry, de Valleyfield, et son partenaire Patrick Milot, aussi anciens vainqueurs du Berkley B1, ont pris le 10e échelon. Ils ont rapporté 42,6 livres d’achigan au terme des deux jours.

Mike Martinet et Mike Hagan de Saint-Anicet (20e), Frédéric Vachon et Max Lapointe de Beauharnois (33e), Marc Alain et PH Lussier de Saint-Zotique (35e) ainsi que Mathieu Gendron et Jean-François Fortin de Saint-Stanislas-de-Kostka (40e) étaient les autres équipes de la région en compétition. Quatre-vingt-huit équipes au total ont pris part au tournoi.

Couple ontarien victorieux

Le couple formé de Syl Leduc et Mel Martel, de Finch en Ontario, ont remporté les grands honneurs de la compétition. Dans leur vivier, ils ont rapporté un total de 46,9 livres. Mark et Leigh Weare, de la Nouvelle-Écosse, ont pris le second échelon.

Le plus gros poisson s’est retrouvé au bout de la ligne de Neil Farlow et Dave Rochette, une bête de 5, 9 livres.

Challenge intéressant

Le Berkley B1 rehaussera le degré de difficulté en 2019. Le tournoi se déroulera désormais sur trois jours. «On aime ça, indique Gendron. C’est un défi supplémentaire. Ça va prendre du poisson. Ça se rapproche des grands tournois américains qui ont lieu sur quatre jours. Ce sera une nouvelle stratégie où la constance sera importante. »

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des