Tri-CAS veut rendre le sport super accessible

Tri-CAS veut rendre le sport super accessible
Les membres de Tri-CAS sont sortis à l’extérieur dimanche. Il s’agissait d’un premier entraînement de nage

Le Triathlon Valleyfield a beaucoup progressé depuis sa première épreuve il y a 13 ans. Il pourra continuer de se diriger vers de nouveau sommet alors qu’un club de développement, basé à la Cité des Arts et des Sports, veut entraîner les sportifs dans cette discipline.

Dimanche, une vingtaine d’athlètes ont tourné autour de la portion est du vieux Canal pour un premier entraînement extérieur. Toutefois, les adeptes de Tri-CAS s’entraînent activement depuis le mois de janvier.

«Ça fait longtemps que Luc Girard (ancien président de Triathlon Valleyfield) voulait la création d’un club local. La CAS est impliquée dans l’événement depuis plusieurs années. L’an dernier l’événement était affilié au club Tri-O-Lacs, mais il n’a pas été satisfait de l’engouement et le conseil d’administration n’était pas chaud à l’idée de développer Valleyfield, préférant retourner à leurs actions principales», a expliqué Anik Levac à propos de la mise sur pied du nouveau club.

Le fait que le Triathlon Valleyfield pourra compter sur le support d’un club permettra d’attirer des Coupes du Québec au prochain événement, en 2016. Au terme de sa première année d’opération, le club pourra obtenir la certification de niveau élite.

Géré par des passionnés, le club s’adresse à tous. Il sera d’ailleurs bien présent au triathlon scolaire qui se déroulera le 16 juin au parc Sauvé. Des passes gratuites pour le Triathlon Valleyfield, avec entraînements gratuits, seront d’ailleurs remises aux jeunes qui auront démontré le plus de sérieux dans leur préparation.

«On souhaite créer un engouement. On veut rendre le sport super accessible. On souhaite créer un mélange entre l’élite et les nouveaux venus», a indiqué Levac, elle-même entraîneur certifié Triathlon communautaire. Elle ajoute qu’un triathlon au secondaire est projeté pour 2016.

Dimanche, ce sont surtout des habitués qui ont enfilé le wet suit en raison de la température de l’eau. Le groupe était formé de sportifs de Valleyfield, mais aussi de Mercier, Montréal et Saint-Lambert. «On ne compte que sur trois membres sur le programme de 30 semaines, mais les gens sont intéressés et veulent revenir», a souligné Levac.

Des entraînements auront d’ailleurs lieu chaque dimanche sous la supervision de l’entraîneur-chef Émilie Brisson. Trois athlètes vont ensuite représenter le club au Triathlon de Drummondville.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des