Tournage d’un film sur la légendaire chanteuse Billie Holiday à Valleyfield

Par Denis Bourbonnais
Tournage d’un film sur la légendaire chanteuse Billie Holiday à Valleyfield
Les équipes de tournage ont passé deux journées, de 9 h le matin à tard en soirée, sur le site du «Motel Au Bord de l’Eau» dans le secteur Saint-Timothée pour capter les scènes du film «The United States vs Billie Holiday». (Photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin) )

CINÉMA.  Un film portant sur la vie de la légendaire chanteuse jazz Billie Holiday sera projeté dans les salles de cinéma en 2020 et le long métrage comprendra des scènes tournées à Salaberry-de-Valleyfield dans le secteur Saint-Timothée.

Pendant deux jours, le «Motel Au bord du Lac» située sur le boulevard Hébert (route 132) est devenu le «Lewis Wilson Motel» pour les besoins du tournage de ce drame réalisé par le cinéaste américain Lee Daniels (Le majordome, La véritable Precious Jones). Autos antiques de la fin des années ’40, vieux camions immatriculés de l’état de New York et costumes d’époque, entre autres, étaient visibles sur le site aménagé en fonction de la production du film qui s’intitulera «The United States vs Billie Holiday».

Le «Motel Au Bord de l’Eau» est devenu le «Lewis Wilson Motel» pour les besoins de l’histoire qui se passe vers la fin des années 1940. (Photo: Denis Bourbonnais)

Selon Brigitte Renaud, responsable des locations pour le film tourné principalement dans la région de Montréal, l’endroit a été privilégié surtout parce que le motel ressemble beaucoup à ceux qui existaient dans le temps où Billie Holiday traversait une période difficile de sa vie après avoir connu les plus belles années de sa carrière.

«C’est un beau site qui était favorable aussi en raison de sa proximité du bord de l’eau et du fait qu’on pouvait y installer des tentes. Nous avions une autre option à Châteauguay mais le motel situé à Saint-Timothée était plus propice au tournage», explique Mme Renaud, tout en soulignant que l’équipe de production a travaillé de 9 h le matin à tard en soirée, mercredi et vendredi dernier, pour compléter les scènes.

Le tournage se fait sous la direction du cinéaste américain Lee Daniels et la rue Mercier était en ébullition mercredi dernier. (Photo: Pierre Langevin)

Même si c’était l’omerta sur place pour la diffusion d’informations, «Le Journal Saint-François» a pu entendre le traditionnel «Silence on tourne» et voir sur les lieux l’actrice principale embauchée pour incarner Billie Holiday, la chanteuse R & B américaine Andra Day, vêtue d’un manteau fourrure. Quant aux résidents qui demeurent à proximité, entre autres sur la rue Mercier, ils auraient été bien rémunérés pour la location de leur terrain tout en étant tenu de respecter un lien de confidentialité. «Parfois, j’ai dû me cacher pour assister à des scènes», a indiqué une voisine du lieu de tournage.

On pouvait voir des autos antiques des années ’40 à différents endroits sur le site de tournage. (Photo: Denis Bourbonnais)

Les acteurs Garrett Hedlund (Tron), Nathasha Lyonne (Orange in the new black) et Trevante Rhodes (Bird Box) figurent également à la distribution du film dont le scénario a été rédigé par Susan Lori-Parks, une dramaturge afro-américaine qui a gagné un prix Pulitzer pour sa pièce «Topdog/Underdog» en 2002.

Dans le film «The United States vs Billie Holiday», on pourra suivre la légende du jazz durant la période de sa carrière où elle éprouvait des problèmes de consommation (alcool, drogues) et durant laquelle Holiday était sous surveillance par le Bureau fédéral américain des narcotiques.

Billie Holiday a succombé à ses problèmes de santé à l’âge de 44 ans en 1959. Les fans du groupe U2 savent que la chanteuse newyorkaise a été la source d’inspiration du succès «Angel of Harlem», une composition en hommage à Billie Holiday, qui a été enregistrée en 1989 à «Sun Studio» dans la ville de Memphis pour paraître sur l’album «Rattle and Hum».

La légende du jazz Billie Holiday a éprouvé des problèmes de dépendance à l’alcool et aux drogues avant de mourir à l’âge de 44 ans. Elle a été l’inspiration des textes de la chanson de U2, «Angel of Harlem».
C’est la chanteuse américaine de R & B, Andra Day, qui joue le rôle de Billie Holiday dans le film qui devrait sortir dans les salles de cinéma vers la fin de 2020.
Plusieurs belles d’autrefois étaient immatriculées avec des plaques de l’état de New York, Billie Holiday ayant vécu à Harlem pendant la majeure partie de sa vie. (Photo: Denis Bourbonnais)
De grands panneaux bleus ont été installés le long de la route 132 pour des besoins de postproduction, en l’occurrence pour changer certaines images. (Photo: Denis Bourbonnais)

(Photos: Denis Bourbonnais)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des