Tourisme Suroît fin prêt pour la saison estivale

Par danielgrenier
Tourisme Suroît fin prêt pour la saison estivale
Tourisme Suroît est prêt à faire face à la nouvelle saison touristique alors que la directrice générale Marie-Jacinthe Roberge et le président Yvan Cardinal

La saison estivale approche à grands pas et c’est dans cette optique que Tourisme Suroît a dévoilé, jeudi dernier, ses nouveaux outils promotionnels pour attirer davantage de touristes dans la région, dont un magazine et une carte routière améliorée.

D’entrée de jeu, la directrice générale de Tourisme Suroît, Marie-Jacinthe Roberge, a souligné que le magazine touristique a été complètement revampé. La présentation est soignée, les photographies sont omniprésentes et les textes sont courts et concis. L’absence de publicités traditionnelles en fait un document de référence qui devrait être apprécié des lecteurs.

Sous la signature régionale <I>Tellement Suroît!<I>, on y trouve différents attraits, destinations et activités sur les territoires de Beauharnois-Salaberry, du Haut-Saint-Laurent et de Vaudreuil-Soulanges. Il a été conçu pour les années 2015 et 2016. Seule, la page couverture sera modifiée pour l’été 2016.

«Nous souhaitions créer un document à la fois séduisant et simple, à l’image de la région, c’est-à-dire dépaysant et attrayant. En plus, il s’adresse à une clientèle extérieure, la région étant facilement accessible et abordable», souligne Marie-Jacinthe Roberge.

Imprimé à 25 000 exemplaires, le magazine touristique sera disponible prochainement auprès de plusieurs commerces et attraits de la grande périphérie montréalaise.

@ST:Carte routière touristique

@R:D’autre part, la nouvelle carte routière touristique 2015-2016 est nettement plus grande que celles des années antérieures. On remarque le positionnement géographique de toutes les entreprises membres de Tourisme Suroît, de même que le tracé des pistes et circuits cyclables de la région.

On peut également y voir les différentes routes et autoroutes ainsi que certaines artères des municipalités suroisiennes. Les territoires de Roussillon et des Jardins-de-Napierville ont même été ajoutés…

«Nous avons conçu un outil plus polyvalent que jamais, destiné à desservir les touristes, une fois qu’ils sont rendus à destination. Avec cette simple carte, chaque visiteur a accès à toutes les informations dont il a besoin pour orienter son séjour chez nous», soutient la directrice générale.

La carte sera disponible un peu partout dans le Suroît, principalement dans les attraits touristiques et les points d’information touristique. Elle a été imprimée à 25 000 exemplaires.

@ST:Site Internet

@R:Le site Internet de Tourisme Suroît (www.tourismesuroit.com), également disponible en version mobile, a aussi subi une cure de rajeunissement. Tout comme le magazine et la carte routière, il arbore la nouvelle signature régionale <I>Tellement Suroît!<I>

D’ailleurs, Marie-Jacinthe Roberge a précisé que des campagnes promotionnelles et des concours seront visibles à partir de la mi-mai sur une grande variété de plateformes publicitaires, surtout en format numérique.  Au total, 30 entreprises participent aux campagnes promotionnelles web.

Par ailleurs, Tourisme Suroît a dû composer avec des coupures budgétaires majeures pour la présente année. Néanmoins, l’organisme compte 13 partenaires commanditaires, dont Desjardins Vaudreuil-Soulanges qui a remis un montant de 5000 $ ainsi que l’équivalent en services.

Finalement, il a été permis d’apprendre que les MRC de Roussillon et des Jardins-de-Napierville pourraient se joindre à Tourisme Suroît pour l’année 2016.  Selon le président de Tourisme Suroît, Yvan Cardinal, une réponse politique est attendue au cours des prochains mois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des