Thérèse Guérin revivra les années 20

Par Yanick Michaud
Thérèse Guérin revivra les années 20
Thérèse Guérin a célébré son centième anniversaire, joyeuse et souriante. (Photo : Photo : Yanick Michaud)

Le 19 janvier 1920, à Saint-Louis-de-Gonzague, un bébé voit le jour.

Cent ans plus tard, Thérèse Guérin célèbre cet anniversaire. C’est la plus jeune d’une fratrie de huit enfants. Thérèse Guérin est, de surcroît, la seule sœur de sept garçons. Et aujourd’hui, elle sourit en évoquant ce souvenir. « Ça a été mon métier. Ça a été ma vie. Prendre soin des gens autour de moi. Ma mère est décédée jeune. J’ai eu soin de toute ma famille. De mon père. De mes frères. Puis ensuite, de mes trois enfants », lance la dame enjouée qui célèbre ses cent ans, en pleine forme.

C’est que Thérèse Guérin a l’esprit vif. Elle aime bien rigoler et se tenir droite lorsqu’elle est debout. « Je suis demeurée jusqu’à 86 ans dans la maison familiale. Mais aujourd’hui, je ne pourrais plus. Mon mari, Lucien Montpetit, est décédé il y a trente ans. Tous mes frères sont aujourd’hui partis. Je suis bien ici. Il y a des gens qui m’entourent. Ils sont gentils et j’ai de bons soins de la part des gens du CLSC. », explique la centenaire qui demeure depuis près d’une quinzaine d’années à la Résidence Salaberry. Elle côtoie ainsi d’autres centenaires.

Thérèse Guérin 100 ans
La centenaire est entourée de membres de sa famille, mais aussi d’employés de la Résidence Salaberry qui ont tenu à souligner ce moment heureux. (Photo Yanick Michaud)

De beaux souvenirs

La mère de trois enfants, Gilles, Michel et Marielle, est occupée. Elle jouait aux cartes à l’occasion. Maintenant, elle revit en mémoire, ses nombreux voyages qui lui ont forgé de beaux souvenirs. « J’ai voyagé avec mon mari de l’Est, à l’Ouest du Canada. Nous avons vu des choses merveilleuses. Mais mes plus beaux souvenirs sont reliés à mon voyage en Palestine. J’ai vu Israël, Jérusalem, Bethléem, Nazareth. Je ne l’oublierai jamais », décrit Thérèse Guérin qui a aussi foulé le sol de la France, de l’Italie et de la Suisse, entre autres.

Elle a voyagé jusqu’à ses 70 ans. Aujourd’hui, elle laisse ses enfants prendre soin d’elle. « Ils sont très bons pour moi. Ils sont généreux », conclut celle à qui l’on peut souhaiter des jours heureux à l’aube d’une nouvelle décennie dans les années 20.

 

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Yollande ArchambaultFrancine Maheu Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Francine Maheu
Guest

Félicitations pour cette belle route accomplie.

Yollande Archambault
Guest
Yollande Archambault

Félicitations chère Madame Thérèse.
Nous vous souhaitons de continuer de vivre de bons moments avec tous ceux que
vous aimez ,heureuse et en SANTÉ.
On vous aime .Yollande Archambault et Jean-Marc Demers