Soif torride au Festi-Bières

Soif torride au Festi-Bières
La première belle fin de semaine de l'année a contribué au succès du Festi-Bières du Suroît. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin))

La cinquième édition du Festi-Bières du Suroît est arrivée à point. Sous un soleil chaud et radieux, plusieurs milliers de festivaliers ont dégusté les quelque 200 bières disponibles au parc Sauvé.

Si l’an dernier on annonçait 7000 festivaliers, il était encore trop tôt lundi matin pour dévoiler un bilan. Si l’ouverture de l’événement a été splendide, les deux journées suivantes ont connu un bon achalandage malgré la chaleur torride. «C’est la première fin de semaine où il faisait beau, a reconnu Gregory McKenna, président de l’Association des personnes ayant une déficience intellectuelle du Suroît, organisateur de l’événement. Vendredi, on a connu une hausse d’achalandage de 30 % tandis que le samedi, on n’a pas vécu de gros rush. Mais on peut dire que ça a été un succès sur toute la ligne. »

Neuf des 10 brasseurs présents l’an dernier étaient de retour du 7 au 9 juin. Certains avaient même exigé d’être de retour tellement l’événement à Valleyfield est apprécié. «On offre des espaces de 10 par 20 où les exposants peuvent s’installer une petite terrasse qui permet aux visiteurs de s’installer et de discuter des produits sans encombrer le bar, explique M. McKenna. On a aussi nos bénévoles hors pair qui facilitent le travail des exposants. »

Ceux-ci étaient mieux dispersés autour de la rotonde ce qui a contribué à établir un sentier de dégustation plus dégagé et propice à la découverte des produits.

Milles saveurs

Ouverte seulement depuis ce printemps, la microbrasserie Livingstone participait à son tout premier festival au cours du week-end.

Depuis le début, quelques brasseurs réservent des produits spéciaux pour l’occasion. À commencer par Schoune qui a brassé la Défi 5, un tout nouveau produit en primeur pour l’occasion.

Chez Labrosse, on a servi en cask (fût métallique avec service par gravité naturelle sans pression) d’une stout impériale infusée au café éthiopien. Et pour le samedi, on réservait un produit estival jamais servi encore au selon de dégustation de Pointe-Claire.

La microbrasserie Maltéus servait vendredi sa Campi, à laquelle on avait ajouté du thym, de la pêche et du gingembre.

À cet effet, plusieurs bières fruitées, dont des sûres, permettent au produit de suggérer de nouvelles saveurs.

Le Suroît est également frappé par la vague de popularité de la bière de microbrasserie. Ainsi, les Trois-Lacs et Livingstone, basée à Vaudreuil-Dorion et Franklin, participaient à leur premier festival. Les gens étaient donc généreux pour parler de leurs produits.

Vers un deuxième Festi-Bières ?

Plus de 200 bières différentes étaient disponibles au cours de la fin de semaine.

La rumeur a circulé au cours du week-end à propos de la possibilité de tenir un second Festi-Bières dans le Suroît. Gregory McKenna n’a pas caché qu’il avait songé à cette idée. «En pensant à tout le travail pour organiser un Festi-Bières, je me dis que solliciter les exposants pour deux événements, ce n’est pas vraiment plus d’ouvrage que pour un événement, a-t-il révélé. Mais à l’automne, il y a des gros festivals à Chambly et Repentigny. Ça va dépendre des dates, mais les exposants seraient ouverts. »

Tous les profits du Festi-Bières du Suroît sont remis au Défi-Logis. Il s’agit d’un projet d’habitation à loyer modique piloté par l’APDIS. Un projet pour lequel près de 1 million $ devra être amassé par l’organisation. Celle-ci pourrait aller en soumission cet automne. «On regarde toutes les avenues possibles pour aller chercher des revenus pour le projet», a conclu Gregory McKenna.

 

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Patricia VincterChristine Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Christine
Guest
Christine

Excellent travail à toute l’équipe! Je souhaite que les profits cette année atteindront au bas-mot les 60,000$ amassés l’an dernier pour une bonne cause!!!

Patricia Vincter
Guest
Patricia Vincter

Bravo à Patrice Schoune et sa brasserie. Sa défi 5 (car cela fait 5 ans que la Brasserie Schoune nous prépare à chaque festi-bière une nouvelle découverte brassicole savoureuse) fut fort appréciée par de très nombreux visiteurs qui ont exprimé leur plaisir de déguster cette nouvelle découverte. On en veut encore Patrice 🙂