Servir le tennis pour adopter de saines habitudes de vie

Servir le tennis pour adopter de saines habitudes de vie

Les jeunes de troisième année de l’école primaire Sacré-Cœur ne se sont pas fait prier pour s’amuser en jouant au tennis mercredi pendant les heures de classe.

Crédit photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin

Les étudiants de l’école primaire Sacré-Cœur servaient, smashaient, mais surtout, souriaient mercredi matin, dans le cadre de la Tournée de Tennis scolaire 2019 dans leur gymnase.   

« Il y a des centaines d’écoles qui font la demande chaque année pour recevoir les responsables de la tournée. Ils en choisissent une cinquantaine seulement. Et nous avons la chance de les recevoir. Nous sommes très heureux », explique Dominic Gervais, éducateur physique de l’école de Salaberry-de-Valleyfield.

Martijn Kentie, chargé du projet qui en est à sa dixième édition, est fier de voir les yeux des jeunes briller. « Nous voulons que tout le monde en profite. Nous faisons la promotion des saines habitudes de vie. Tout est gratuit pour l’école et les jeunes que nous rencontrons. C’est du clé en main », indique celui qui remettra aussi des attestations de participation aux écoliers. « C’est un document qui contient quelques articles sur le tennis, mais aussi un concours, des recettes santé, des trucs pour bien jouer et les mots de nos porte-paroles », dit-il. Les joueurs Félix Auger-Aliassime et Aleksandra Wozniak, de même que les artistes Alexandre Barrette et Sarah-Jeanne Labrosse se sont joints à cette tournée pédagogique. Celle-ci est présentée par Tennis Québec en partenariat avec les Producteurs laitiers du Canada et la Fondation bon départ, entre autres.

Une décennie de découvertes

Annuellement, les responsables de la tournée rencontrent des écoliers d’une cinquantaine de milieux. Cette année, alors que l’on souffle dix bougies, une école anniversaire a été sélectionnée.  

Mais l’objectif demeure le même, celui de faire découvrir ce sport et de le rendre accessible. « Ce ne sont pas tous nos jeunes à l’école qui peuvent se permettre de jouer en dehors des heures de classe. Mais nous pouvons le faire en parascolaire par exemple. Nous avons été sélectionnés et nous recevrons pour plus de 1300 $ de matériel de tennis, des balles, des filets, des raquettes qui peuvent être utilisés à l’intérieur du gymnase, ou dans la cour d’école », lance Dominic Gervais qui reçoit aussi des outils de formation pour transmettre le goût de ce sport aux jeunes.

En plus des spécialistes du tennis qui rencontrent les écoliers au gymnase, une nutritionniste se promène d’une classe à l’autre pour parler d’alimentation saine. Elle transmet des recettes faciles à faire, elle parle de boîte à lunch et de collations santé. Des choses dont les jeunes peuvent parler à leurs parents au retour à la maison. « Ça ouvre les yeux à nos jeunes pour le tennis et pour manger sainement », affirme Dominic Gervais. Marc-Olivier Lavallée, de ML Tennis Académie était présent pour parler des terrains accessibles dans la Ville. Les jeunes se sont montrés interpelés et assurément que plusieurs d’entre eux voudront répéter les exploits des meilleures raquettes de la province sur les surfaces de jeu d’ici.  

Commenter cet article

avatar