Roxanne Guérin passionnée par l’animation radio

Par Yanick Michaud
Roxanne Guérin passionnée par l’animation radio
Installée aux commandes de la console de Max 103, Roxanne Guérin entend faire sourire les gens le matin en amenant des sujets qui font rire et réfléchir. Elle livrera aussi la météo, les manchettes et la circulation, au grand bonheur de son auditoire qui doit s’attendre à une nouvelle touche de dynamisme. (Photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

L’animation radio, Roxanne Guérin est tombée dedans quand elle était petite.  

« Si j’avais joué au docteur, je serais peut-être devenue médecin. Mais je jouais à la radio. J’ai aujourd’hui réalisé mon rêve de devenir animatrice », explique la jeune campivallensienne de 25 ans.

Depuis le début janvier, elle a pris la barre de Max Café, l’émission matinale du Max 103, la radio commerciale de Valleyfield. « Une opportunité comme celle-là, je ne pouvais passer à côté. J’étais à Sherbrooke, mais j’ai décidé de revenir pour concrétiser cette passion », lance celle qui remplace Yves Trottier, maintenant directeur-général de la Fondation du Collège de Valleyfield. « Ça va donner du dynamisme et de la jeunesse à l’émission. Je suis bien heureux de son arrivée », mentionne Yves Trottier.

Baigner dans le monde de la radio

Au fil des dernières années, Roxanne Guérin a obtenu de nombreux contrats en radio, en marketing. Mais c’est depuis cinq ans qu’elle vit de sa passion.

« J’ai fait de la promotion à Rythme. J’ai été recherchiste à CKOI. Puis j’ai déménagé à Sherbrooke. J’ai obtenu un contrat de remplacement pour une émission du matin et enfin, à l’automne, j’obtenais mon show du retour à Coaticook. De fil en aiguille j’étais parvenu à faire ce que je voulais. Mais d’avoir la chance d’animer dans ma ville, Salaberry-de-Valleyfield, je ne pouvais passer à côté. Ici, c’est chez nous. Je ne pouvais dire non », dit celle qui était partie à Sherbrooke pour accompagner son conjoint Jacob. Il étudie en criminologie à l’université Bishop.

Lorsque l’opportunité de revenir à Valleyfield s’est offerte, elle et son amoureux ont discuté. « Il m’a encouragé à le faire. Il ne lui reste qu’un an à Sherbrooke. Nous allons connaître une relation à distance et nous retrouver bientôt. »

Maintenant, la jeune femme effectue un retour chez ses parents. « J’étais partie tôt pour mes études collégiales en Arts et Lettres communications. Et maintenant, je dois réapprendre la colocation avec mes parents », rigole-t-elle. Mais sa famille et ses amis sont heureux de la voir réaliser ce rêve de longue date.

 Dès son plus jeune âge

Gamine, Roxanne Guérin appelait à CKOD pour faire des demandes spéciales en jouant à l’animatrice dans sa chambre, entourée de radios amateurs, une collection de son père.

Elle a aussi fait de la radio étudiante à l’école Baie-Saint-François. « C’est vraiment à partir de ce moment-là que j’ai voulu en faire une carrière », ajoute celle qui a fait un détour dans le marketing et les réseaux sociaux avant de revenir vers sa passion. « En même temps ce n’est pas perdu. Ça s’accorde avec mon style qui est de demander aux gens ce qu’ils aiment. Je veux les faire sourire. J’amène des sujets drôles, insolites qui font rire et réfléchir. Avec le background des réseaux sociaux, il y a beaucoup d’interaction avec les gens. Ce sera très dynamique », promet celle qui est en ondes de 6 h 30 à 10 h du lundi au vendredi, ainsi que chaque midi pour les demandes spéciales. Par ailleurs, Max 103 diffuse chaque jour les bulletins d’information préparés par l’équipe du Journal Saint-François.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des