Des repas pour les plus démunis malgré la pandémie

Par Yanick Michaud
Des repas pour les plus démunis malgré la pandémie
Après avoir pris toutes les précautions et mesures recommandées pour limiter la propagation de l’épidémie COVID-19, Pacini franchit une étape additionnelle en fermant temporairement tous ses établissements au Canada à compter du lundi 16 mars.. Le Pacini Vaudreuil-Dorion en a profité pour poser un geste altruiste en permettant à sa réserve alimentaire de se transformer en repas pour les démunis. (Photo : Photo - Facebook Pacini Vaudreuil-Dorion)

Malgré la pandémie de la COVID-19, de belles nouvelles, des actes de générosité émergent.

Le restaurant Pacini de Vaudreuil-Dorion annonçait dimanche devoir fermer ses portes. Contre mauvaise fortune, bon cœur, il a offert la nourriture dont il disposait dans ses frigidaires et son garde-manger, à l’organisme le Café des Deux Pains de Valleyfield. « Une petite gang d’abeilles nous aidait ce matin à préparer tous les produits que nous pouvions remettre au Café des Deux Pains de Salaberry-de-Valleyfield. Cet organisme transforme les retours alimentaires en plats réconfortants pour leur clientèle qui est dans un besoin régulier. Toute cette situation permet tout de même de donner au suivant », a d’ailleurs lancé lundi sur Facebook, Patrick Madore, du Pacini de la région.

L’altruiste geste a permis à la directrice générale du Café des Deux Pains de se réjouir malgré la crise sanitaire qui touche la planète. « C’est un beau cadeau. Malgré que nous soyons obligés de restreindre le service d’accueil à l’intérieur, nous pouvons préparer des repas pour apporter. Nos bénéficiaires vont pouvoir partir avec un repas pour la journée même et un autre à préparer pour le lendemain. Un service pour deux jours », a expliqué Noëlla Gagnon, fort occupée en cette période particulière.

Une aide au suivant

L’organisme vient en aide aux plus démunis. Elle offre des repas. Ainsi, l’isolement, doublée de la fermeture des écoles rend la situation difficile pour certaines familles. « Souvent ces familles vivent au jour le jour. Sans planification pour le lendemain. Ce don nous permet d’en faire plus pour eux. Il y a aussi la réalité de la fermeture des établissements scolaires. Des enfants bénéficient habituellement de déjeuners ou de repas dans les écoles. Ce n’est pas le cas pour l’instant. Ça augmente l’anxiété pour certains. Alors nous aidons de cette manière », a ajouté Noëlla Gagnon.

Sans compter que malgré la possibilité de préparer des repas sur le champ, et de congeler des aliments pour les semaines à venir, certains ingrédients vont périr plus vite. « Alors, on offre de la salade, par exemple, à la Maison d’hébergement Dépannage de Valleyfield. C’est notre surplus pour les gens sur place. La situation est plate et difficile, mais ça va apporter une réflexion pour la société. Nous avions vécu une situation similaire pendant le verglas. Alors tout le monde doit se mettre ensemble pour que ça aille », a philosophé la directrice générale engagée.

D’autres exemples

Les dirigeants de la Popote roulante de Valleyfield ont aussi eu à s’ajuster.

Ils ont émis un long message sur Facebook pour expliquer comment ils vivent la situation actuelle.

« Nous vivons présentement au Québec des moments hors du commun qui appellent des mesures hors du commun. La Popote roulante de Valleyfield a à cœur le bien-être et la santé de nos aînés. Avec ceci en tête, et suite aux mesures exceptionnelles prises par notre gouvernement, nous vous faisons part des décisions prises afin d’assurer la sécurité de tous. Tous les bénévoles auront à leur disposition du gel désinfectant ainsi que des gants jetables au moment des livraisons. Tous les bénévoles ayant voyagé à l’étranger ou ayant des symptômes grippaux sont priés de se placer en isolement volontaire pour une durée d’au moins 14 jours. Nous demandons à tous les bénéficiaires du service de laisser un sac ou une glacière à leur porte. En effet, pour les prochaines semaines, nous privilégierons les livraisons sans contacts. Le bénévole sonnera à votre porte pour vous avertir que le repas est arrivé et laissera le repas dans votre sac. Aucun contact ne sera effectué », peut-on lire entre autres.

Des ajustements

Par ailleurs, pour les personnes demeurant en résidences privées, on indique devoir suivre les directives émises par les directions des établissements. Des protocoles sécuritaires ont été établis, mais notez qu’aucune interdiction ne fut émise, tous ces résidents recevront leur repas.

Enfin, on lance un appel aux bénévoles. « La plupart sont âgés de plus de 70 ans. Ils ne pourront faire de livraisons cette semaine. Si vous êtes un étudiant ou un travailleur dont le lieu de travail est fermé. Si vous n’avez pas voyagé à l’étranger dernièrement, et que vous n’avez aucun symptôme grippal ou autre, contactez-nous ! Nous avons besoin de bénévoles pour aider nos aînés. »

Le service de la Popote Roulante est un service d’une grande importance pour plus de 850 aînés de la municipalité. Il s’avère d’autant plus essentiel en ces temps difficiles pour plusieurs d’entre eux qui vivent isolés. « Ensemble, par esprit de solidarité, nous pouvons prendre soin d’eux et nous assurer de leur bien-être et de leur santé. »

Pour toutes questions ou pour donner votre nom comme bénévole, il est possible de joindre le conseil d’administration et la direction au 450-747-3168. « Un immense merci d’avance. »

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des