Rappel d’oignons en raison de la bactérie Salmonella

Par Vicky Girard
Rappel d’oignons en raison de la bactérie Salmonella
Des oignons rouges, jaunes, blancs et jaunes sucrés des importés des États-Unis sont touchés par le rappel. (Photo : Pixabay)

Santé Canada a publié un avis de rappel au sujet d’oignons rouges exportés des États-Unis, le 30 juillet. Le produit pourrait présenter des traces de la bactérie Salmonella. Après enquête de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, les oignons jaunes, blancs et jaunes sucrés se sont ajoutés le 1er août.

Depuis le premier avis de rappel, six nouveaux cas de la maladie ont été signalés dans le cadre de l’enquête en cours. Notamment en Saskatchewan et au Québec. Il y a maintenant 120 cas confirmés au Canada.

Les aliments visés proviendraient de la compagnie Thomson International à Bakersfield, en Californie.

Santé Canada indique que les détaillants, les distributeurs, les fabricants et les établissements de services alimentaires comme les hôtels, les restaurants, les cafétérias, les hôpitaux et les maisons de soins infirmiers ne doivent pas servir, utiliser ou vendre les produits visés.

Ces produits pourraient également avoir été achetés en ligne ou dans divers restaurants. Ils peuvent aussi avoir été vendus en vrac ou en petits paquets étiquetés ou non; la marque et le nom des produits pourraient différer de ceux énumérés ci-dessous. L’ACIA poursuivra son enquête sur d’autres importateurs possibles, ce qui pourrait entraîner d’autres rappels.

Les consommateurs qui croient avoir été malades après avoir consommé le produit doivent communiquer avec leur médecin. Ceux qui ont le produit à la maison doivent le jeter ou le rapporter à l’établissement d’où il vient.

Les aliments contaminés par la bactérie Salmonella ne présentent pas nécessairement d’altération visible ni d’odeur suspecte. Ils peuvent quand même vous rendre malade. Les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli peuvent contracter des infections graves et parfois mortelles, toujours selon Santé Canada.

Acheter local

Il s’agit peut-être d’une opportunité supplémentaire à saisir pour acheter ses légumes localement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des