Prévenir la canicule et éviter les malaises et coups de chaleur

Par Yanick Michaud
Prévenir la canicule et éviter les malaises et coups de chaleur
Les jeux d'eau des différents parcs de la ville seront appréciés au cours des prochains jours de grande chaleur. (Photo : Ville de Salaberry-de-Valleyfield)

Alors que le soleil darde ses plus chauds rayons, il est utile de se rappeler quelques conseils divulgués annuellement en temps de canicule.  

Selon les prévisions, il serait possible que le mercure puisse atteindre les 40 degrés Celsius. Compte tenu de l’humidité importante, il faut demeurer vigilants. Surtout pour les personnes plus vulnérables, susceptibles de souffrir des effets du temps très chaud. Pensons-ici aux personnes âgées, en très grande perte d’autonomie, les personnes atteintes de problèmes chroniques, de santé mentale, ou encore les enfants de moins de 5 ans.

« Certaines personnes âgées perçoivent moins la soif et ressentent moins la chaleur, ce qui les rend plus vulnérables dans des périodes de canicule. Les personnes en perte d’autonomie qui vivent seules sont plus à risques dans ces périodes de grandes chaleurs, c’est pourquoi il ne faudrait pas hésiter à aller les visiter ou prendre de leurs nouvelles », suggère Dr Mathieu Lanthier-Veilleux, directeur de santé publique de la Montérégie par intérim.

Des précautions pour éviter les malaises

Parmi les actions à entreprendre afin d’éviter de souffrir des malaises liés à la chaleur, on recommande de :

  • boire de 6 à 8 verres d’eau par jour (ou selon les indications du médecin, s’il y a lieu);
  • passer au moins 2 heures par jour dans un endroit climatisé ou frais, comme un centre commercial, une bibliothèque ou autre;
  • prendre au moins une douche ou un bain frais par jour ou se rafraîchir plusieurs fois la peau avec une débarbouillette mouillée;
  • réduire les efforts physiques et prendre des pauses fréquentes;
  • éviter de consommer des boissons alcoolisées, car l’alcool peut aggraver la déshydratation;
  • porter des vêtements légers.

 Autres personnes à risque : les travailleurs

Les personnes qui travaillent à l’extérieur ou dans des endroits, usines ou commerces où il fait chaud, sont également à risque.

Ils peuvent souffrir d’un coup de chaleur soudain. Le coup de chaleur se produit lorsque la température corporelle augmente et que le corps ne réussit pas à se refroidir suffisamment. Il peut survenir brusquement lors de l’exécution d’un travail physique en ambiance chaude. Le risque est encore plus grand au cours des premières journées de chaque vague de chaleur parce que le corps a besoin de temps pour s’acclimater. Il augmente également à mesure que la température de l’air, le taux d’humidité et le taux d’ensoleillement s’élèvent.

Les principaux signes et symptômes d’un coup de chaleur sont les suivants :

  • Étourdissements;
  • Perte d’équilibre;
  • Perte de conscience;
  • Crampes musculaires;
  • Frissons;
  • Nausées;
  • Maux de ventre et de tête;
  • Vertiges;
  • Confusion;
  • Vomissements.

Il est donc essentiel de prendre les mesures de prévention nécessaires pour les éviter.

Les employeurs et les travailleurs doivent mettre en place des moyens de prévention en amont de ces évènements. On peut planifier l’organisation du travail pour les journées chaudes à venir. Superviser de manière adéquate et s’assurer d’offrir et de prendre des pauses fréquentes. Il faut boire de l’eau toutes les 10, 15 ou 20 minutes, porter des vêtements légers, se couvrir la tête et réduire son rythme de travail.

Il est possible de consulter les sites suivants pour trucs et détails : cnesst.gouv.qc.ca/chaleur et www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/sante-et-environnement/prevenir-les-effets-de-la-chaleur-accablante-et-extreme/.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des