Poussette, tricycle, clôtures et cônes retirés des eaux

Poussette, tricycle, clôtures et cônes retirés des eaux

Les plongeurs ont trouvé dans les bas-fonds de la baie Saint-François une clôture de métal servant à fermer des rues.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin)

ENVIRONNEMENT.  Une vingtaine de plongeurs supervisés par le Centre ÉcoDive ont fait des découvertes pour le moins étonnantes dans les bas-fonds de la baie Saint-François lors d’une corvée de nettoyage, mercredi, à Salaberry-de-Valleyfield.

Comme à chaque année, cette activité à caractère environnemental a permis la cueillette de cônes oranges, cannettes de bières et de boissons gazeuses, enjoliveurs de roues ainsi que des poubelles et bouteilles de plastique, entre autres. Or, les quelque 250 kg (550 livres) de déchets remontés à la surface de la portion «Est» de la baie ont inclus à cette occasion une poussette pour bébé, un «tricycle à 4 roues», des voiturettes et même, une clôture de métal servant à fermer des rues.

Cônes oranges, poussette, enjoliveurs de roues et cannettes étaient au nombre des articles retirés des eaux de la baie. (Photo: Pierre Langevin)

«Des gens ne cesseront jamais de nous surprendre en jetant à l’eau des articles de toutes sortes», a résumé Jean-Michel Lalonde, propriétaire du Centre ÉcoDive, à l’issue des plongées qui se sont déroulées pendant 5 heures, de 11 h à 16 h.

Une importante quantité de moules zébrées étaient collées sur ce «tricycle à 4 roues» qui a été largué dans les flots. (Photo: Pierre Langevin)

Les plongeurs bénévoles ont poursuivi le travail entrepris il y a une dizaine d’années en ratissant le secteur de la baie qui longe l’avenue du Centenaire et le quai fédéral au parc Delpha-Sauvé. «Nous avons nettoyé déjà le vieux canal de Beauharnois au complet, la rivière Saint-Charles et le reste de baie Saint-François», de souligner Jean-Michel Lalonde.

Plus d’une vingtaine de plongeurs ont participé bénévolement à la corvée de nettoyage. (Photo: Pierre Langevin)

Ce dernier veut maintenant cogner à la porte des élus municipaux pour initier un effort de sensibilisation auprès des utilisateurs du plan d’eau, notamment les plaisanciers, afin de réduire la quantité de rebuts qui se retrouvent au fond de la baie.

«On voudrait installer sur les rives du parc des panneaux de signalisation ayant comme illustrations des photos montrant les objets qui ont été récupérés. Une telle action pourrait avoir un effet dissuasif sur les utilisateurs insouciants», souhaite Jean-Michel Lalonde.

Des bénévoles de l’entreprise de services financiers «PSP» ont mis l’épaule à la route et ils ont donné un coup de main aux plongeurs. (Photo: Pierre Langevin)

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Paul Quesnel Recent comment authors
Paul Quesnel
Invité
Paul Quesnel

Il y a l’épave d’un bateau type “cruiser” de plus de 30 pds de longueur qui a coulé le 11 novembre 2017 à la pointe Ouest de l’île aux chats et qui pollue le fond de la Baie St-Francois depuis ce temps. Le Ministère de l’environnement est au courrant mais ne fait rien à ce sujet. C’est aussi une entrave à la circulation des bateaux. Qui va avoir le courage de faire sortir ce pollueur de l’eau? On se lance probablement la balle à ce sujet. Ce serait une claque dans la face du Ministère de L’ENVIRONNEMENT si vous étiez… Read more »