Plusieurs municipalités touchées par la nouvelle cartographie des zones inondables

Par Mario Pitre
Plusieurs municipalités touchées par la nouvelle cartographie des zones inondables
Cette carte montre un aperçu des «zones d’intervention spéciales» identifiées par le gouvernement. (Photo : Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques)

La totalité des municipalités de la région riveraines du fleuve Saint-Laurent sont touchées par un nouveau projet de décret gouvernemental qui les empêche temporairement de délivrer des permis de construction dans des zones considérées comme inondables.
La nouvelle cartographie établie par le ministère de l’Environnement dans ce projet, inclut dans les «zones d’intervention spéciales» une liste exhaustive des municipalités qui auraient été touchées par les inondations de 2017 et de 2019 et qui sont considérées comme étant situées en zone inondable 0-20 ans.
La création de ces ZIS a notamment pour objectifs d’assurer la sécurité des personnes et des biens et de favoriser une gestion rigoureuse des zones inondables.
La Municipalité de Saint-Zotique a réagi à cette mesure en affirmant que cette interprétation des zones inondables n’est pas fondée. «La cartographie aurait ainsi été réalisée à partir d’images de télédétection satellitaire prises lors de ces périodes, mais également à partir de données de réclamations de dommages concernant ces mêmes périodes. Aucune inondation dans cette zone riveraine n’a été rapportée au cours de ces périodes», soutient la directrice du service de l’Urbanisme, Anick Courval.
Incidemment, la cartographie du ministère ne semble pas tenir compte des différents ouvrages de régulation du niveau du fleuve que l’on retrouve dans la région et qui ont pratiquement empêché toute inondation depuis des décennies.
La Municipalité déplore surtout que ce projet interdit toute nouvelle construction, transformation, addition ou implantation dans les zones retenues. Cette prérogative est aussi valable pour toutes les municipalités concernées, incluant Salaberry-de-Valleyfield, Beauharnois, Châteauguay et toutes les municipalités riveraines.
En effet, «…dès l’adoption du projet de décret de la ZIS, la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme prévoit une interdiction de construire, de reconstruire et de réparer un bâtiment dans les secteurs touchés», peut-on lire sur le site web du ministère des Affaires municipales. Cette interdiction prévaut jusqu’à l’adoption de la version officielle du décret.
À Coteau-du-Lac, la mairesse Andrée Brosseau indique que ce projet de décret touche 199 propriétés riveraines, incluant l’hôtel de ville. «De Rivière-Beaudette à Pointe-des-cascades, on n’a pas intérêt à faire partie de ce décret», dit-elle.
Assemblée de consultation
Par ailleurs, il demeure toujours possible de se prononcer à l’encontre de cette «zone d’intervention spéciale». Le gouvernement du Québec souhaite entendre les personnes et les organismes qui désirent s’exprimer sur le projet de décret lors des assemblées publiques de consultation qui auront lieu le jeudi 4 juillet.
Dans la région, cette assemblée se tiendra à compter de 19h au Château Vaudreuil, à Vaudreuil-Dorion. De plus, il est possible de transmettre ses observations par courriel à zis2019@mamh.gouv.qc.ca.

Partager cet article

7
Laisser un commentaire

avatar
6 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
Pierre-Andre LeducStéphane MontreuilGuy DesjardinsMario PitreRoseline lefebvre Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
diane boisvert
Guest
diane boisvert

vous avez pris ca ou qu,il y a eu une inondation a valleyfield de2017 a2019. je demeure sur le boul. du havre depuis 50 ans et je n,ai jamais vu une inondation sur le boul. alors il est ou le probleme.

Leonce Pilon
Guest
Leonce Pilon

C’est pas bon pour la Ville de Montréal qui a été inondé quelque siècle auparavant. Les innocent du gouvernement ignore que nous vivons dans l’ancienne mer Chanplain. Tout le Québec est inondable. On fait QUOI.

Roseline lefebvre
Guest
Roseline lefebvre

Moi je reste entre 2 barrage des cèdres et des buisson est ce que je suis dans une zone inondable

Guy Desjardins
Guest
Guy Desjardins

Cela fait 15 ans que je demeure sur le bord de l’eau à Riviere Beaudette Lac St- François . Ce Lac est contrôlé et jamais je n’ai eu d’inondation . Je n’ai même pas d’assurance en cas d’innondation. Le lac joue seulement de 2″ soit en bas ou en haut. Je ne vois aucunement de nous situer dans une zone inondable .

Stéphane Montreuil
Guest
Stéphane Montreuil

je suis né à les coteaux ainsi que ma mère qui a toujours habiter la même rue depuis 85 ans et jamais nous avons eu d inondation à cause du fleuve. cette partie du fleuve est contrôlé pour la voie maritime ainsi que le barrage de beauharnois !?

Pierre-Andre Leduc
Guest
Pierre-Andre Leduc

Il faudrait se rappeler qu’au début des années 1900 ou fin 1800… afin de construire les centrales de Beauharnois et Des Cèdres plus tard les gouvernements ont expropriés des bandes riveraines en échange des barrages actuels sur le fleuve promettant que les niveaux d’eau y seraient contrôlés. Maintenant qu’il y a des problèmes ailleurs Messieurs Reid et Legault ratissent large…c’est comme jeter le bébé avec l’eau du bain. SVP tenez compte des zones qui n’ont pas été inondées au départ pour exempter les villes concernées et raffinez ensuite votre règlement. A moins que certains Guru employés de l’Etat n’y trouvent… Lire la suite »