Actualités
Sports
Jeux du Québec

Pas de Jeux du Québec à Laval en juillet 2021

mardi le 16 mars 2021
Modifié à 15 h 23 min le 16 mars 2021
Par Yanick Michaud
Prévue d’abord à l’été 2020, la présentation des Jeux du Québec à Laval n’aura toujours pas lieu du 23 au 31 juillet 2021. Il semble que Sports Québec ait pris la décision d’annuler cette 55e finale provinciale. Après ces deux reports et celui de Rivière-du-Loup qui devait s’amorcer en février, ce sont trois éditions des Jeux du Québec qui sont annulées, ou plutôt repoussées. « Je suis quand même triste. Triste pour une génération de jeunes qui aura passé tout droit. Il y a un groupe d’âge d’athlètes au Québec qui n’aura pas eu de finale de Jeux d’été. Après Thetford Mines en 2018, on se retrouve maintenant avec Laval 2022. Sinon 2023. Parce qu’on ne sait toujours pas si tout sera correct l’été prochain. Ce seront donc quatre ou cinq années sans Jeux du Québec à l’été », déplore le chef de mission du Sud-Ouest, Jasmin Felx. « Imagine un jeune qui est prêt. Qui se consacre. Et deux ans de suite ses chances sont mises de côté. C’est triste. »

Trop d’ampleur pour courir des risques

Jasmin Felx, engagé dans les Jeux depuis des décennies explique que ces rendez-vous sportifs sont trop gros pour engager des sommes phénoménales, en des temps incertains. « L’ampleur des Jeux, ça fait en sorte que ça demande beaucoup d’organisation. À ce stade-ci, nous ne sommes pas en mesure de prévoir les mesures en juillet. On ne peut pas engager des milliers, sinon des millions de dollars et tout ce que ça exige sans des certitudes. Est-ce qu’on pourra avoir du transport ? L’hébergement dans des dortoirs ? Il y a trop à prendre en compte », lance-t-il sagement. Les Jeux d’été regroupent habituellement 3300 athlètes. Sans compter les bénévoles et les accompagnateurs. Quant aux athlètes, il ne craint pas qu’ils puissent avoir été prêts. « Le jeune qui veut aller aux Jeux du Québec, c’est sa job d’être prêt. Certains continuent à maintenir la forme. Ils font ce qu’ils doivent faire. C’est surtout pour ça que je suis déçu. Pour eux. Ils ne vivront pas l’impact des Jeux dans leur vie », explique Jasmin Felx qui comprend néanmoins les décisions. Il reste maintenant à savoir si Laval s’engage pour 2022. « Quand il y a eu la première annulation l’an dernier, on avait déjà demandé à Rimouski de repousser de 2022 à 2023. Alors si ça ne se tient pas en 2022 à Laval, ils ne recevront pas les Jeux », relate le chef de mission. Les prochains Jeux du Québec sont donc prévus à l’hiver 2022 à Rivière-du-Loup.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous