Pas de «Canada Boy» GP-757 en 2020 sur le circuit Grand Prix

Par Denis Bourbonnais
Pas de «Canada Boy» GP-757 en 2020 sur le circuit Grand Prix
C'est partie remise pour Robin Demers et Mario Blain qui ont décidé de ne pas revenir sur le circuit Grand Prix la saison prochaine. (Photo : (Photo: Deny Cardinal))

MOTONAUTISME.  Les deux équipiers de l’écurie «Canada Boy» GP-757 ont pris leur décision : le retour prévu dans la classe Grand Prix ne sera pas en 2020 pour Mario Blain et Robin Demers.

Le «Journal Saint-François» a appris que  le tandem a décidé de reporter d’au moins un an leurs plans de revenir sur le circuit de la Ligue de Régates d’Hydroplanes (HLR). «Nous sommes flattés de l’intérêt manifesté par tous les gens de la famille des régates mais pour des raisons professionnelles, on ne peut se consacrer entièrement à la prochaine saison avec un bateau Grand Prix», a exprimé Mario Blain.

«Nous avions un rêve aux Régates de Beauharnois le mois dernier mais Robin (Demers) s’est rendu compte que son emploi du temps dans l’entreprise où il est toujours actionnaire ne lui permet pas de se lancer dans une autre aventure dans la classe Grand Prix, du moins dans l’immédiat.»

Mario Blain et Robin Demers avaient plusieurs options sur la table pour faire revivre le «Canada Boy». Ils d’abord été informés par la propriétaire du «Miss Cléopâtre», Line Mayer, que cette dernière allait conserver sa place avec son embarcation en vue de la prochaine campagne. «Nous avons proposé de faire les réparations et d’opérer le bateau l’an prochain sous le nom de «Canada Boy» mais elle a pris la décision de le garder», mentionne Mario Blain.

Puis le tandem du «GP-757» a regardé la possibilité d’acheter le «GP-14» de Richard Hearn jusqu’à ce que Brandon et Georges Kennedy Jr. décident de prendre possession de l’embarcation pour 2020. Il restait donc le «GP-25» avec lequel les Kennedy ont gagné le championnat des points en 2018 mais en bout de ligne, le temps allait manquer aux deux hommes d’affaires, qui n’écartent pas la possibilité d’un retour dans le futur.

Ainsi, le «GP-25» devient disponible en vue de la prochaine campagne. Martin Rochon, qui a signifié son intention de reprendre le volant d’un bolide Grand Prix l’an prochain, sera-t-il tenté de choisir cet hydroplane GP plutôt que l’ancien «GP-773» devenu le «Grand Prix Valleyfield» GP-444 pour une demi-saison? C’est à suivre tout comme dans le cas du «GP-57» que Jack Lupton a piloté au cours des deux dernières saisons.

Mario Blain, Robin Demers et leurs accolytes ont décidé de passer leur tour pour 2020.
Le rêve que Mario Blain et Robin Demers avaient le mois dernier aux Régates de Beauharnois ne s’est pas matérialisé. (Photo: Alex Hébert).

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des