Ovation debout pour deux enseignantes de l’école Arthur-Pigeon

Par Denis Bourbonnais
Ovation debout pour deux enseignantes de l’école Arthur-Pigeon
Stéphanie Lefebvre et Maude Ducharme, enseignantes à l’école secondaire Arthur-Pigeon, ont été ovationnées à la suite de la présentation de leur projet «Ma sécurité en premier» au 14e Gala national des Grands Prix en santé et sécurité du travail. (Photo : (Photo: gracieuseté) )

SANTÉ SÉCURITÉ. Deux enseignantes de l’école secondaire Arthur-Pigeon à Huntingdon se sont révélé un véritable coup de cœur du public réuni au Centre des congrès de Québec pour le 14e Gala national des Grands Prix en santé et sécurité du travail, mardi soir.

Maude Ducharme et Stéphanie Lefebvre ont été chaudement applaudies par l’auditoire de quelque 450 personnes pour leur vibrant témoignage au sujet de leur projet «Ma sécurité en premier», qui vise à préparer les élèves de 15 à 21 ans présentant des besoins particuliers aux stages en milieu de travail qu’ils devront faire durant leurs études.

«Ces deux jeunes femmes qui représentaient l’école secondaire Arthur-Pigeon ont reçu une ovation debout de l’ensemble des invités présents, ce qui n’était jamais arrivé en 14 ans», témoigne Clémence Bordeleau, communicatrice à la Direction régionale de Longueuil de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail.

Les élèves, appuyés par les deux enseignantes, le personnel et la direction de l’école tout en étant guidées par un réalisateur de la région, se sont donnés comme défi de créer des courts métrages illustrant différents scénarios d’accidents de travail et des moyens pour les prévenir.

Les gagnantes du prix québécois «Éducation à la prévention» ont voulu aider les élèves de 15 à 21 ans présentant des besoins particuliers en vue de leur stage en milieu de travail. (Photo: gracieuseté)

L’utilisation d’exemples concrets et réalistes permet aux élèves de bien intégrer les notions enseignées, en plus de développer les bons réflexes en prévision du marché du travail. Les vidéos étant disponibles sur le web, les employeurs de la région peuvent constater que, malgré certaines difficultés d’apprentissage, ces élèves possèdent de bonnes aptitudes tout en ayant de solides bases en santé et sécurité du travail.

«Les jeunes dames, gagnantes du prix ‘’Éducation à la prévention’’, ont soulevé les passions avec leur projet, certes, mais également avec leur demande d’ouverture à l’ensemble des employeurs présents au Gala», a indiqué au «Journal Saint-François» la communicatrice régionale, Clémence Bordeleau.

«L’obtention de ce prix, ajouté à celui remporté par la Ville de Salaberry-de-Valleyfield dans la catégorie ‘’organismes publics’’ pour la création d’un réservoir récupérateur à l’usine de filtration, réjouit toute l’équipe de la CNESST de Longueuil/Montérégie-Ouest qui est très fière d’avoir deux lauréats pour cette 14e édition du grand gala national», conclut Mme Bordeleau.

Le projet «Ma sécurité en premier» consiste en la réalisation de courts métrages illustrant divers scénarios d’accidents de travail et des moyens pour les prévenir. (Photo: gracieuseté)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des