Nissan Titan 2020 : 300 000 000$ plus tard

Par Le Guide de l'auto
Nissan Titan 2020 : 300 000 000$ plus tard


Le Guide de l'Auto

Article par Marc-André Gauthier

Les camionnettes n’ont jamais été aussi populaires. Si ce n’était pas du Ram 1500, FCA n’existerait peut-être plus. Si ce n’était pas du F-150, Ford serait dans de beaux draps. Chez GM, en dépit d’une présence globale importante, les Silverado et Sierra constituent une vague de fond cruciale en termes de ventes.

Pas étonnant, alors, que Toyota et Nissan tentent depuis des années d’aller chercher leur part du gâteau des camionnettes.

Pour 2020, sans lancer une nouvelle génération de sa camionnette Titan, Nissan a toutefois investi la somme de 300 000 000 $ pour l’améliorer, et finalement proposer une réelle solution de remplacement aux pick-up américains. Est-ce que la mission est accomplie? Est-ce que cet investissement a porté fruit? C’est compliqué…

Style « guerrier et moderne »
Si vous suivez l’évolution des camionnettes, vous avez sans doute remarqué que le Titan 2020 comporte plusieurs changements esthétiques. Notamment, une nouvelle grille, de nouvelles lumières, supposément plus fonctionnelles et moins aveuglantes, et une version PRO-4X (hors route) au look franchement réussi.

Les petites retouches esthétiques avaient pour but de donner au Titan 2020 un air plus guerrier, plus féroce, tout en lui octroyant un côté futuriste. Est-ce beau? À vous de juger!

Tout n’est pas rose, côté esthétique. Même si la cabine reçoit un écran de 9 pouces, un grand toit panoramique, et de nouvelles couleurs, on n’est pas tout à fait là. Même dans la version la plus onéreuse, appelée Platinum Reserve, il y a encore beaucoup trop de plastiques noirs et luisants. Non seulement ceux-ci se salissent facilement, mais ils s’égratignent facilement et après quelques lavages ils seront couverts d’agaçantes « toiles d’araignée » difficiles à enlever.

Mécaniquement, les changements font du bien
Vous aimez avoir le choix? Eh bien, pas de choix avec le Titan! Le seul moteur disponible est le V8 de 5,6 litres, utilisé depuis un bon moment, dans plusieurs produits Nissan et Inifiniti. Mais attention, surprise, il a été modifié pour déployer 400 chevaux et 413 lb-pi de couple, gracieuseté d’une nouvelle programmation visant à optimiser ses performances. Dans sa catégorie, c’est désormais le V8 le plus puissant, devant les 395 chevaux du Ford F-150 à moteur V8.

Accouplé au moteur, on retrouve une boîte automatique à 9 rapports, la première du genre chez Nissan. Elle favorise une conduite souple, tant lors des balades normales que dans des situations de remorquage ou de promenades hors route.

De plus, cette transmission comptant plus de rapports, elle permet une meilleure économie d’essence, mais surtout, de meilleures accélérations. On gagne une seconde sur la reprise (80 à 115 km/h), ce qui n’est pas mal.

Côté consommation d’essence, n’attendez pas de miracle. Même si la consommation officielle n’a pas encore été dévoilée, la moyenne enregistrée lors de l’essai était de 16 L/100 km. Considérant que les routes parcourues étaient essentiellement en montagne, difficile d’obtenir un chiffre clair. Mais attendez-vous à une consommation tournant autour de 14 L/100 km, selon la pesanteur de votre pied.

Des nouvelles technologies qui ne bouleversent rien
On nous dit que le Titan 2020 est plein de nouvelles technologies… mais lesquelles? Eh bien, on a un système qui fait un bruit de crécelle si l’on sort de notre voie, un régulateur de vitesse « intelligent », et un détecteur de collision.

On a également un gros écran avec un nouveau système d’infodivertissement. Si les graphiques n’ont rien de fantastique, sa simplicité ainsi que son excellente résolution en font un plaisir à utiliser. Cependant, comme Apple CarPlay et Android Auto sont maintenant intégrés, la majorité des utilisateurs vont se tourner vers ces derniers logiciels au quotidien.

La résolution améliorée du système multimédia permet de faciliter le stationnement ou d’éviter les rochers en situation de hors route. Avec l’ancien système, on se serait cru à l’époque des VHS piratés achetés dans les marchés aux puces! À présent, c’est clair et agréable.

Dernier point concernant les technologies, même s’il ne s’agit pas d’un produit électronique. Les sièges à « gravité zéro », disponibles dans presque toutes les versions, sont un charme. On pourrait croire à un coup de marketing de Nissan lorsque la compagnie dit qu’ils éliminent la fatigue du postérieur lors des longues balades, mais non. Ça fonctionne, y compris sur la banquette arrière.

Malgré tout, quand on compare le Titan aux F-150 et Ram 1500 de ce monde, on a l’impression d’être dans une camionnette d’il y a 5 ans côté technologique. Où sont les sièges massants et le stationnement en parallèle automatique?

Comportement impressionnant
Même si le Titan 2020 n’est pas particulièrement techno, il se comporte bien. La suspension est confortable, que l’on parle du modèle normal ou du modèle hors route, avec des amortisseurs Bilstein de nouvelle génération. Sur la route, on apprécie le silence amélioré dans l’habitacle, grâce au matériau utilisé pour les vitres. Dans les moutures mieux équipées, le grand toit panoramique améliore la clarté de la cabine.

Côté remorquage, le Titan a une capacité de 4 178 kg (9 120 lb), ce qui le place dans la moyenne de sa catégorie. Pour notre part, nous n’avons remorqué que 5 000 livres, une charge qu’un Honda Pilot est capable de tirer…

Pour la conduite hors route, la version PRO-4X est satisfaisante. On sent sa robustesse et le travail impeccable de sa suspension et de son différentiel. D’ailleurs, il n’y a pas de modes de conduite que l’on peut sélectionner, comme Boue, Sable, Neige, etc. On peut uniquement choisir entre 2 roues motrices, 4×4 haut et 4×4 bas. Le reste vous appartient, et à une époque où tout devient automatique, ça fait du bien de se sentir en contrôle de quelque chose.

Prisonnier de ses circonstances
Au final, le Nissan Titan 2020, aussi bon soit-il, est prisonnier du faible volume de ventes des camionnettes de la marque japonaise chez nous. Ainsi, il n’y a pas beaucoup de personnalisations disponibles. Vous voulez une plus grande boîte? Vous devrez vous contenter d’une boîte de 5,7 pieds. Vous désirez une plus petite cabine? Impossible. Un autre moteur? Vous rêvez en couleur !

Ce que Nissan a fait, c’est ce que tout bon gestionnaire marketing aurait fait. Il a étudié le marché, et est arrivé avec un produit qui peut plaire à 85% des clients.

Pas aussi sophistiqué et moderne que la concurrence américaine, le Titan 2020 a néanmoins un petit côté rustique plaisant, et franchement, il est très agréable à conduire, surtout en version PRO-4X, la variante à acheter si le Titan vous tente!

Après avoir dépensé 300 000 000 $, on ne bouleverse rien, on ne rattrape pas son retard, mais on progresse assez pour demeurer pertinent.

En vidéo : Antoine Joubert sur le Nissan Titan

Partager cet article