Mise en garde concernant des fraudes liées à la COVID-19

Mise en garde concernant des fraudes liées à la COVID-19
(Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives))

(Texte – Philippe Lanoix-Meunier) Alors que la COVID-19 continue de se propager partout dans le monde, des fraudeurs cherchent à profiter de la désinformation et de l’incertitude afin de soutirer des sommes importantes à une partie de la population, souvent la plus fragile.

Le Centre antifraude du Canada a récemment dévoilé des exemples de fraude liés à la COVID-19 et provenant d’autres pays.

Par exemples, des entreprises privées offrent des tests rapides de dépistage alors que seuls les hôpitaux peuvent effectuer ces tests. Aucun autre test n’est authentique ou ne garantit des résultats exacts.

Certains consommateurs achètent de grandes quantités de produits et les revendent plus chers dans le but de faire du profit. Cependant, ces produits peuvent être périmés, d’une qualité inférieure ou encore peuvent être dangereux pour la santé.

Des fraudeurs font du porte-à-porte pour offrir de faux services de décontamination.

La Federal Trade Commission et le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) ont récemment émis des mises en garde concernant des entreprises qui vendent des produits frauduleux censés traiter ou prévenir la maladie. Or, les autorités américaines n’ont approuvé aucun produit de ce genre. La vente de médicaments non approuvés constitue une grave menace pour la santé publique.

Certains fraudeurs se font passer pour des policiers et imposent des amendes à des personnes qui portent un masque. Ils affirment que le port d’un masque en public contrevient à la loi interdisant le port du voile intégral. Mais il n’est pas illégal de porter un masque pour des raisons de santé.

Des individus sans scrupule peuvent aussi encourager certaines personnes plus vulnérables à investir dans de nouvelles actions prometteuses liées à la maladie.

Plusieurs fraudeurs envoient des courriels d’hameçonnage, d’harponnage et d’autres courriels malveillants qui exploitent les craintes du public au sujet de la COVID-19.

Les fraudeurs publient en ligne des annonces trompeuses offrant des produits de nettoyage, des désinfectants pour les mains et d’autres articles en forte demande.

Comment se protéger?

Afin de se protéger le plus adéquatement possible, le Centre antifraude du Canada recommande de consultez l’information la plus récente liée à la propagation du virus, de communiquer avec son fournisseur d’assurances pour toute question en matière d’assurance-maladie, de se méfier des produits coûteux et de qualité inférieure ainsi que des courriels non sollicités d’avis médicaux contenant des liens ou des pièces jointes. Il encourage également le public à être particulièrement vigilant avec les propositions de traitements miracles, des remèdes à base de plantes médicinales et d’autres offres douteuses, comme des vaccins, des tests plus rapides, etc.

Se renseigner avant de faire un don à un organisme de bienfaisance, qui pourrait être non autorisé ou frauduleux, est également recommandé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des