Sports
Hockey

Mélodie Daoust en mission pour les femmes

mercredi le 19 mai 2021
Modifié à 15 h 52 min le 19 mai 2021
Par Eric Tremblay
Le talent de Mélodie Daoust est indéniable. La Campivallensienne l'a démontré à plus d'une reprise. Mais elle veut laisser plus que ses buts et ses titres dans la mémoire des gens. Par la vidéo Chasing, réalisée par son ami d'enfance Justin Loiselle, la hockeyeuse veut montrer aux femmes qu'il est possible de repousser les barrières.  https://twitter.com/melodaoust15/status/1394990555411660810?s=20 Dans la vidéo d'un peu plus de 2 minutes, la double médaillée olympique revient sur son parcours dans le hockey. Pas toujours facile dans un monde masculin. Mais bien entourée et avec la bonne attitude, elle y a toujours cru. Sur les images de son but, réalisé en marge du match des étoiles de la Ligue nationale de hockey en 2020, elle incite les téléspectateurs à pourchasser leurs rêves. [caption id="attachment_99809" align="alignright" width="444"] Des images de Chasing ont été tournées à la patinoire réfrigérée de Saint-Zotique.[/caption] «C'est quelque chose qui me touchait et qui est plus grand que moi-même ou ma carrière, explique Mélodie Daoust. Je voulais parler du hockey féminin et des iniquités entre les hommes et les femmes. C'est une bataille d'une vie et je souhaite avoir un impact. » Elle a vraiment cette idée à coeur. Défendre les intérêts des femmes afin d'opérer un changement. Que le hockey féminin soit perçu comme un sport professionnel et non pas uniquement amateur.

Maintenant, je veux ouvrir la voie pour que la prochaine génération puisse avoir des opportunités égales. Dans l'espoir que le hockey devienne accessible à toutes pour que chacune puisse profiter d'une carrière durable.  - Mélodie Daoust

Les discussions sont toujours en cours afin de fonder une première ligue de hockey professionnelle féminine. L'objectif est de trouver les bons partenaires afin de mettre un projet qui se perpétuera dans le temps. [caption id="attachment_99810" align="alignleft" width="444"] Mélodie Daoust espère que la vidéo aura un impact positif auprès des jeunes filles. Qu'elle les incitera à poursuivre leurs rêves.[/caption] Des femmes qui ouvrent des portes La vidéo ne pourrait pas tomber à un moment plus opportun. Elle survient quelques jours après les embauches de Danielle Goyette par les Maple Leafs de Toronto et Meagan Duggan par les Devils du New Jersey. «C'est vraiment gros, assure Daoust. Ça va ouvrir des portes. Elles vont occuper des postes où tu dois savoir gérer la job; on s'en fout que tu sois un homme ou une femme. » Elle remercie les organisations qui, par leurs gestes, permettent à des femmes de rêver à des postes de gestionnaires dans la Ligue nationale de hockey. [caption id="attachment_99811" align="alignleft" width="444"] Justin Loiselle possède une belle réputation pour ses vidéos de sport.[/caption] Le bon timing Le réalisateur et producteur Justin Loiselle connaît Mélodie depuis qu'il a 9 ans. En 2014, après la médaille d'or olympique de Sotchi, il lui avait proposé de faire une vidéo. Si le projet ne s'est pas concrétisé à l'époque, le court-métrage a finalement eu lieu durant la pandémie. «Dans mon domaine, je n'ai pas souvent la chance de faire de projets personnels. C'est dans ces occasions que tu as la chance d'essayer des choses, d'évoluer, dit-il. Je m'intéresse à tout ce qui se passe dans le hockey et le hockey féminin et la possibilité de réaliser la vidéo avec un tel message a été rendue possible. » Le cinéaste de Valleyfield était heureux de raconter l'histoire de son amie. La compagnie CCM, commanditaire de la hockeyeuse, a aidé au financement. Sinon, Justin Loiselle a assuré la production et regroupé une équipe pour mener à bien le projet. La vidéo sortie en anglais d'abord, aura une version français en ligne d'ici quelques jours. Elle vivra sur le web, un endroit idéal pour un tel message évocateur estime Justin Loiselle. La vidéo se concentre surtout sur la bulle de Mélodie Daoust. Toute l'équipe technique a dû observer les mesures sanitaires strictes. En raison de la pandémie, un accès à l'aréna André-Richard de Beauharnois a aussi été beaucoup plus facile à obtenir. Un documentaire sur Raphaël Derome Pendant 5 ans, Justin Loiselle a travaillé pour l'entreprise Boom Box. Ce qui lui a permis de faire le tour du monde, notamment pour capter les images des compétitions de vélo de montagne de Red Bull. Il travaille désormais à son compte comme directeur photo ainsi qu'aux éclairages. Le Campivallensien a récemment travaillé sur une publicité de GM. Son prochain projet se concentrera sur un autre ami. Un documentaire sur le rider Raphaël Derome de Coteau-du-Lac. Un gros film de wakeboard duquel Loiselle aimerait trouver un distributeur afin de pousser le film sur les plateformes de visionnement en ligne.  

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous