Match de la dernière chance pour les Braves

Par Denis Bourbonnais
Match de la dernière chance pour les Braves
Les Braves de Valleyfield se sont inclinés en prolongation (7-6) devant les Forts de Chambly, mardi soir à l’aréna Salaberry. (Photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin) )

HOCKEY JUNIOR.  Les Braves de Valleyfield ne sont pas mathématiquement éliminés des séries de la Ligue Junior AAA du Québec mais il faudra un revirement de situation pour leur permettre de poursuivre leur saison.

Ce sera probablement le match de la dernière chance pour la formation campivallensienne, ce soir (jeudi), alors que les Inouk de Granby seront les visiteurs à l’aréna Salaberry (19h30). Les Braves ont deux points au tableau du tournoi à la ronde avec leurs deux défaites en prolongation. Ils ont encore la possibilité de devancer Saint-Gabriel-de-Brandon (4 points) et Montréal-Est (2 points), ce qui leur vaudrait une place en vue des quarts-de-finale.

Une victoire contre les Inouk de Granby jeudi soir serait un point de départ.  Si les Inouk remportent la victoire à domicile en temps réglementaire contre les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon, vendredi, les Braves seraient en bonne position pour terminer dans le «Top 8». Les troupiers de l’entraîneur-chef David Rochon vont affronter les Cobras de Terrebonne, champions de la saison régulière, vendredi à la Cité du Sport pour clore le tournoi à la ronde. Cette rencontre ne serait pas de la plus haute importance si les Braves gagnent ce soir face à Granby.

Autre défaite crève-cœur en prolongation

Mardi soir, la formation campivallensienne a subi un deuxième revers de suite en prolongation à domicile alors que les Forts de Chambly ont marqué après 87 secondes de jeu dans la période supplémentaire pour arracher une victoire au pointage de 7-6 devant une foule annoncée de 314 spectateurs à l’aréna Salaberry.

Une pétarade de 44 lancers, un tour du chapeau d’Étienne Caron et une performance remarquable de Nicolas Desgroseilliers (2 buts, 2 passes) n’ont pas suffi dans un match où les Braves méritaient un meilleur sort. Pendant que les visiteurs marquaient quelques buts chanceux sur des lancers déviés, les troupiers de l’entraîneur-chef David Rochon ont eu moins de veine face à un gardien Alex Brousseau qui en a mené large.

Le sort des Braves semblait pointer dans la bonne direction lorsque la recrue Étienne Caron (4e) a réussi son 3e filet de la rencontre à mi-chemin au 2e engagement. L’homme fort Anthony Wojcik (2e) a toutefois ramené les deux clubs à la case-départ avec moins de 4 minutes à faire dans la période et c’était 4-4 après 40 minutes.

Au début du 3e tiers, les Forts ont surpris les Braves avec les buts de Zachary Brooks (3e), à 3:39, et de Cédrick Chagnon (5e), deux minutes plus tard. Les locaux ont tout de même répondu par la bouche de leurs canons et le vétéran Nicolas Desgroseilliers s’est chargé de ramener les Braves sur un pied d’égalité.

Le «88» a d’abord battu Alex Brousseau en décochant un puissant tir des poignets à 9:51 et il a rappliqué 4 minutes plus tard lors d’un double avantage numérique. Desgroseilliers (3e) a complété des passes d’Étienne Caron et Samuel Richard pour porter le score à 6-6.

Les Braves ont eu le meilleur des chances de marquer pendant le reste du 3e vingt et ils ont également été les plus menaçants en prolongation. Justin Lazure a notamment été frustré par le portier des Forts et la rondelle a glissé à quelques centimètres du poteau. En transition, Chambly n’a pas raté une percée à 3 contre 1 et Olivier Tremblay (2e) a mis fin aux hostilités en déjouant Samuel D. Richard à 1:27 de la prolongation.

Les Campivallensiens sont revenus de l’arrière 4 fois dans la rencontre, ayant comblé des déficits de 1-0, 2-1, 3-2 et 6-4. Cette défaite amère est venue assombrir la prestation d’Étienne Caron (3 buts, une passe) et Nicolas Desgroseilliers (2-2), qui étaient tout feu, tout flamme dans ce match crucial.

Le capitaine Samuel Richard s’est illustré également avec 3 aides et Derek Dicaire a récolté deux passes. Jordan Levac (1er) a été l’autre marqueur dans le camp des perdants, qui ont été «2 en 6» sur le jeu de puissance comparativement à «0 en 3» du côté de Chambly. Le gardien des Braves, Samuel D. Richard a accordé 7 buts sur 39 tirs.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des