Marie-Josée Meloche, nouvelle directrice à Baie Saint-François

Par Mario Pitre
Marie-Josée Meloche, nouvelle directrice à Baie Saint-François
Marie-Josée Meloche succède à Sylvain Leblanc à la direction de l’école secondaire de la Baie-Saint-François. (Photo : Journal Saint-François Pierre Langevin)

Une nouvelle ère débute à l’école secondaire de la Baie-Saint-François, avec l’entrée en poste d’une nouvelle directrice, Marie-Josée Meloche, qui succède à Sylvain Leblanc. Nous l’avons rencontrée quelques jours après le début des classes.
Diplômée en Éducation préscolaire-primaire et en Gestion, Marie-Josée Meloche est à l’emploi de la Commission scolaire depuis 17 ans. Elle a auparavant assuré des postes de direction à l’école primaire de Saint-Antoine-Abbé ainsi qu’à l’école primaire-secondaire Sainte-Martine.
« Maintenant j’accède au niveau secondaire, lance-t-elle avec enthousiasme. J’avais manifesté mon intérêt pour occuper une direction d’école secondaire, mais je ne pensais pas que ça viendrait aussi vite. »
La directrice âgée de 48 ans voit comme principal défi de travailler dans un nouveau milieu qui possède une cote de défavorisation plus élevée que la moyenne, mais qui, du même coup, favorise de grandes réalisations.
« Toutes les personnes que j’ai rencontrées jusqu’à présent dans l’école témoignent d’une grande fierté d’évoluer à Baie Saint-François. Je sens un grand sentiment d’appartenance et un grand support provenant de la communauté. Ce contexte nous appelle à se relever les manches et à travailler tous ensemble vers un même objectif de réussite. Je constate qu’on possède de belles ressources pour relever ce défi », dit-elle.
Apprentissage à l’étroit
Par ailleurs, le regroupement de tous les niveaux du secondaire au sein de l’établissement de la rue Louis VI-Major il y a quelques années a pour effet d’exiger une gestion beaucoup plus serrée des espaces de cours pour loger les quelque 1300 élèves inscrits, concède Mme Meloche.

Marie-Josée Meloche possède une expérience de 17 ans comme directrice d’école au sein de la CSVT. (Photo Journal Saint-François Pierre Langevin)

Une problématique qui devrait être solutionnée d’ici la rentrée 2022 grâce aux travaux d’agrandissement de près de 15 M$ annoncés en juin dernier par le gouvernement. La population scolaire devrait alors avoir atteint les 1600 élèves, estime-t-on.
Entre-temps, certains travaux ont déjà été entrepris, notamment pour le remplacement du plancher et des sièges de l’auditorium Robert Brain (100 000 $), de même que pour rénover le laboratoire de sciences (375 000 $).
Malgré tout, si le projet d’agrandissement comporte l’ajout de plateaux sportifs, les enseignants doivent faire preuve de créativité, signale la directrice, afin de maximiser l’occupation des locaux disponibles. Outre les cours d’éducation physique, l’EBSF compte pas moins de 27 équipes sportives qui évoluent sur des différents plateaux.
Questionnée à savoir quel souvenir voudrait-elle qu’on conserve de son passage à Baie Saint-François dans le futur, Mme Meloche affirme que ce serait le souvenir d’une personne qui a contribué à la réussite de élèves tout en leur donnant les moyens de le faire, avec la collaboration de toute l’équipe-école.

Téléphone cellulaire en classe
La directrice mentionne que l’usage du téléphone cellulaire en classe est interdit, mais il est permis ailleurs dans l’école. Il peut cependant être autorisé en classe à l’occasion, dans un cadre pédagogique.

Projet éducatif
Résultat d’un travail de collaboration entre plusieurs partenaires du milieu, le projet éducatif de l’école établit les orientations de l’EBSF jusqu’en 2022.
•Améliorer les compétences en littératie et en numératie;
•Développer des pratiques pédagogiques de qualité dans un contexte collaboratif;
•Orienter tous les élèves vers le parcours qui correspond le mieux à leur profil;
•Continuer de créer l’appartenance à l’école;
•Entretenir un climat sain, propice à l’apprentissage;
•Promouvoir de saines habitudes de vie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des