Maître chez nous

Maître chez nous
(Photo : (Photo - ricardocuisine.com))

«Quand je vais au marché, je met dans mon petit panier ?» Facile à chanter. Mais vous le poussez dans quel marché votre panier ?

Le gouvernement a lancé l’offensive du Panier bleu la semaine dernière. Une initiative qui se veut le symbole d’une économie coopérative, lucide et fière.

La semaine dernière, ma plus vieille me parlait d’une publicité vue sur Internet. Un gril pour S’mores, semble-t-il génial. Seulement quelques dollars sur Amazon.

J’ai tenté de lui expliquer qu’on pourrait aller dans une quincaillerie du coin. Je connais le propriétaire et il emploie de nombreuses personnes. Des employés qui, espérons-le, dépensent aussi dans les commerces de la région. Une version rapide de comment faire tourner l’économie. Je ne suis pas Pierre-Yves McSween (ou encore mieux Alain Tremblay – pas d’offense M. McSween, il s’agit de mon père aussi comptable). Je ne sais pas si ma grande de 8 ans a bien compris le concept. Mais pour moi, ça fait autant partie de l’école à la maison que les mathématiques ou le français.

Une jeune génération a le réflexe de faire ses achats, entre 21 h et l’heure du dodo sur Internet avec sa carte de crédit. Une idée qui s’étend aux autres générations, soyons franc. Le manque de temps est souvent évoqué.

Mais d’aller voir Michel, Marco ou Suzanne dans leur boutique, pouvoir mettre un visage sur le produit qu’on achète, ça contribue à un sentiment de fierté. Une façon d’humaniser la transaction.

On permet aux gens d’ici de s’épanouir économiquement et de contribuer à l’essor de leur communauté. Ce qui peut se développer de plusieurs façons; soit un réinvestissement dans leur entreprise ou une contribution aux nombreux organismes communautaires.

Jean Lesage disait «Maître chez nous» en 1962. Le père de la Révolution tranquille a, en quelque sorte, changé le visage du Québec. Le message porteur doit être répété haut et fort. En ces temps difficile, c’est important de se serrer les coudes et de penser collectivement. Le 2 $ de plus peut-être dépensé sur la rue Victoria ou la Principale à Saint-Zotique va être réutilisé ici. Pas dans une rue de Seattle où vous n’irez probablement jamais.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des