L’Off Régates c’est sur l’Île

Par Yanick Michaud
L’Off Régates c’est sur l’Île
Nicolas Côté-Myre, avec son chapeau de paille et son chandail rouge, entouré d’une quarantaine d’amis, semble s’amuser ferme depuis de nombreuses années sur l’Île. Un party de trois jours qui permet de sortir son fou. (Photo : Photo Journal Saint-François – Yanick Michaud)

Les amateurs de partys, les fêtards, ceux qui désirent lâcher leur fou savent où se rendre pour les régates. Sur l’Île.   

C’est sur l’Île que se retrouvent ceux qui veulent s’amuser sans avoir à se prendre la tête devant les partisans de courses. Parce que pour eux, les régates, c’est accessoire. « On essaie de suivre les courses le plus possible. Mais on jase, on chante, on danse. Nous sommes ici pour faire le party. Boire de la bière, du fort. On s’amuse », explique Nicolas Côté-Myre qui explique cependant que tout reste sécuritaire. « Nous essayons de ne pas dépasser les bornes. Mais de toute manière, nous couchons au camping. Personne ne prends son auto dans notre groupe. Nous buvons, mais c’est un party de trois jours et nous savons que ça finira bien », relate celui qui s’entoure d’une quarantaine de camarades pour faire lever le party.

Hommes, femmes, et même enfants se retrouvent sur l’Île pour célébrer. La langue de terre est courue. « C’est un magnifique point de vue, c’est la coche », complète le Campivallensien qui aime bien penser à son ami Mathieu Daoust en ces temps plus difficiles. « Je le connaissais, mais la plupart des gars ici étaient des amis d’enfance. Des copains d’école, de Mathieu. Nous levons notre verre pour lui », conclut celui qui parle du plus beau party annuel dans la grande région.

l'Île régates
Cette magnifique fillette semblait apprécier de se retrouver sur l’Île alors que les régates, et le party, battent leur plein pour trois longues journées.

Une fête qui lève toute seule

Dominic Larivée de la compagnie d’animation SDL est aussi sur l’Île pendant le week-end des Régates. Il s’occupe de l’animation de la foule. « C’est un party qui lève tout seul. Les gens s’amusent. Tu retrouves ici, les vrais. Ceux qui aiment les régates, qui sont originaires de Valleyfield et pour qui c’est un mode de vie. L’année dernière, j’avais pensé à des concours. Mon matériel a disparu dans la Baie. Les gens lançaient mes accessoires. Cette année, ce sont des concours de danse. Plus l’heure avance et plus on voit des mouvements de danse particuliers », explique-t-il en rigolant.

l'Île régates
Simon et Dominic Larivée, entourent deux jolies demoiselles qui prennent part à l’animation sur l’Île qui attire les fêtards.

Quant à Michaël Doyon, il a trouvé le moyen de s’hydrater sous le chaud soleil qui frappe l’Île. « Ça fait quatre ans que j’ai mon casque de melon d’eau. Tout le monde m’arrête et veut prendre une photo. Je m’amuse avec ça. Je suis ici avec plein d’amis. On fait le party, on aime les régates et c’est ça la vie », dit-il philosophiquement.

l'Île régates
Michaël Doyon fait tourner les têtes, alors qu’il orne la sienne d’un melon d’eau. Sans doute pour se protéger du soleil, mais aussi pour s’hydrater.

Puis on quitte l’Île, en admirant les dizaines de bateaux ancrés au bout de la piste, avec des gens qui aiment aussi sans aucun doute, et les régates, et le party.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des