L’Oasis à Monarques est vandalisée

Par Yanick Michaud
L’Oasis à Monarques est vandalisée
La mission de l'Oasis à Monarques de la rue St-Cécile est de créer un lieu paisible et coloré au centre-ville de Valleyfield pour que les monarques puissent s'y reproduire et sensibiliser les citoyens sur la réduction des populations de monarques de près de 90% depuis 2002. (Photo : Courtoisie PRAQ)

Ignorance ou malveillance ? L’Oasis à Monarques de la rue Sainte-Cécile à Salaberry-de-Valleyfield a été saccagée au cours des derniers jours.

Martine Chouinard, agente à la vie de quartier au PRAQ a constaté avec tristesse à l’aube mardi, qu’un ou des individus avaient pratiquement arraché tous les plants d’asclépiades. Or, cette plante est essentielle à la survie du papillon monarque. « C’est uniquement sur celle-ci qu’il ira pondre ses œufs. Les larves se nourrissent exclusivement de la sève d’asclépiade de Syrie ou asclépiade incarnate. Et chaque fois qu’on y va, on se rend compte que quelqu’un les arrache », déplore la jeune femme qui se demande toutefois si la personne est vraiment malintentionnée.

« On ne sait pas si la personne croit bien faire et pense enlever de mauvaises herbes. Ou encore si c’est pour mal faire. Une sorte de vandalisme », ajoute-t-elle.

Monarques oasis
Dans l’Oasis à Monarques on a disposé des affiches informatives ainsi que des vivaces nectarifères spécifiques pour attirer les monarques. On a aussi laissé volontairement une partie sauvage que l’on nomme le champ mellifère pour les pollinisateurs. (Courtoisie PRAQ)

Essentiel au papillon

Le monarque parcourt plus de 5000 kilomètres après sa naissance pour migrer vers le Mexique. Mais l’Oasis à Monarques de Salaberry-de-Valleyfield était devenue un lieu de ponte extraordinaire. « Il existe depuis 2018. C’est la troisième saison et on le bonifie chaque année. Il poussait de l’asclépiade même dans l’allée. Il faudrait laisser une chance », avance Martine Chouinard qui intensifiera l’affichage. « Peut-être que la personne qui arrache les plants ignore les affiches. On ne sait pas. Mais on va illustrer avec plus d’images. Pour éviter que ça ne se reproduise », explique celle qui trouve cet endroit magnifique.

Des boîtes sont mises à la disposition des citoyens. Ils peuvent planter des légumes qui serviront à la communauté. « C’est un endroit paisible. On voudrait que les gens le comprennent. »

L’Oasis à Monarques et située au centre-ville de Valleyfield. Près de l’ancienne Caisse Desjardins, à proximité de la murale du Docteur Leduc, de Sophie Wilkins. Un endroit de verdure. Qui doit être protégé du vandalisme et servir à sauver les monarques.

Sauver le monarque

D’ailleurs, le Blitz international de suivi du monarque est en cours. Sous l’égide de l’Insectarium d’Espace pour la vie, Mission monarque est un programme de science participative qui documente le succès reproducteur du monarque. Le programme s’inscrit dans un effort international de recherche et d’éducation ayant pour objectif la sauvegarde des populations migratoires de cette espèce menacée.

Rappelons effectivement que depuis 2002, 90 % des papillons monarques ont disparu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Diane
Diane
4 mois

Mausus que les gens sont méchants

Glen Allaire
Glen Allaire
4 mois

Pourquoi pas une caméra de surveillance avec quelques pièges à ours … homostupidlectus ?

Regent
Regent
4 mois

Sont ils arraché s où manger, car ,chez moi,
Les chevreuils, semble en manger

Regent
Regent
4 mois

Est ce que les plans sont arrachés, ou, manger
Chez moi, les chevreuils semble en manger

Stéphane
Stéphane
4 mois

Des jeunes qui n’ont rien d’autre à faire que de détruire ce que d’autres bâtissent ! Triste jeunesse!

Daniel couture
Daniel couture
4 mois

Peut-on en construire un chez soi? Je serais partant pour en installer un.