L’humour absurde des Denis Drolet de retour à Albert-Dumouchel

L’humour absurde des Denis Drolet de retour à Albert-Dumouchel

Les Denis Drolet proposent leur 4e spectacle, «En attendant le beau temps», le vendredi 5 octobre chez Valspec.

Crédit photo : Journal Saint-François Gracieuseté

Les Denis Drolet transportent leur 4e spectacle intitulé En attendant le beau temps à la Salle Albert-Dumouchel, le vendredi 5 octobre, une occasion de constater que l’absurde ne tue pas.
«Au-delà l’aspect météo, ce titre de spectacle est une métaphore pour nous rappeler qu’à l’ère actuelle, notamment avec Donald Trump, on n’est pas au top de notre société», note le Denis barbu, Sébastien Dubé, qui admet que ce spectacle est plus lourd que les précédents. «On explore des thèmes comme la mort, la dépression, l’injustice, mais tout ça est traité avec l’absurde.»
En fait, ce nouveau spectacle des Denis Drolet vient démontrer que, En attendant le beau temps, les gens font n’importe quoi, prennent des photos sans intérêt pour les réseaux sociaux, écoutent des vidéo de chats; «les bandits ont intégré la police, les moustaches sont revenues à la mode, on tue la musique, on s’éteint à petit feu.»
Pour la forme, les Denis Drolet proposent un spectacle axé davantage sur la formule stand up, qui fait appel à moins de décors, moins de personnages. D’ailleurs, exit le personnage de Just to buy my love, qui ne cadrait pas nécessairement dans le propos. «On craignait de tuer le personnage, que ça devienne redondant, mais ceci dit, on l’a mis de côté pour un prochain spectacle», indique le plus grinçant des Denis.
La chanson demeure toutefois bien présente, précise-t-il, «pour alléger l’atmosphère.»
Les Denis Drolet n’en seront pas à leur première visite à Salaberry-de-Valleyfield. Sébastien Dubé conserve notamment un bon souvenir de leur passage en 2005, aux Régates de Valleyfield, en première partie de Mes Aïeux.

Sébastien Dubé et Vincent Léonard ont chacun leur personnalité propres à eux au sein du duo des Denis Drolet. (Photo Journal Saint-François Gracieuseté)

Mais de qui se compose le public des Denis Drolet ? Le Denis barbu rappelle qu’à leurs débuts, il s’agissait davantage d’un public d’étudiants. «Aujourd’hui, on retrouve des gens de tous les âges qui ont découvert un amour de l’absurde, parfois des gens de 60-70 ans qui ont connu l’époque de Paul et Paul ou des Frères Brosse
Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, il demeure que le duo des Denis Drolet apparaît comme des incontournables de l’humour au Québec. En 17 ans de carrière, ils ont remporté un Félix du spectacle de l’année et des Olivier pour le meilleur numéro d’humour, meilleurs auteurs et meilleure mise en scène.
Et qui n’a pas en tête leur fameux refrain de la chanson Fantastique !

Poster un Commentaire

avatar