L’ex-maire de Pointe-des-Cascades accusé d’agression sexuelle

Par Mario Pitre
L’ex-maire de Pointe-des-Cascades accusé d’agression sexuelle
Gilles Santerre a été maire de Pointe-des-Cascades de 2013 à janvier 2020. (Photo : Archives)

L’ex-maire de la Municipalité de Pointe-des-Cascades, Gilles Santerre, se retrouve en justice relativement à une accusation d’agression sexuelle.

Selon l’acte d’accusation porté à son endroit, les gestes reprochés à M. Santerre se seraient produits le 24 février 2020 à Pointe-des-Cascades. L’identité de la victime fait l’objet d’une ordonnance de non-publication, mais il ne s’agirait pas d’une personne mineure.

Selon la procureure au dossier, Me Lili Prévost-Gravel, M. Santerre a plaidé non-coupable à l’accusation portée à son endroit. Il a été remis en liberté sous diverses conditions, notamment de ne pas entrer en contact avec la présumée victime.

Son retour au tribunal est prévu pour le vendredi 9 octobre prochain.

Élu au poste de maire de Pointe-des-Cascades en 2013, M. Santerre avait été réélu sans opposition par la suite en 2017. Il a quitté ses fonctions en janvier dernier pour des raisons d’ordre personnelles et professionnelles.

Le poste de maire de Pointe-des-cascades est aujourd’hui assumé par l’ex-conseiller Pierre Lalonde, qui avait assuré le poste de façon intérimaire depuis le départ de M. Santerre. Celui-ci a été élu maire par acclamation le 4 septembre.

Une élection pour le poste de conseiller poste # 3 se tiendra le 4 octobre prochain. Les deux candidats en lice sont Benoît Durand et Cynthia Morin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des