Les Régates soufflées par le vent à Saint-Félicien

Par Denis Bourbonnais
Les Régates soufflées par le vent à Saint-Félicien
Les coureurs de la classe Grand Prix se sont réunis pour décider s'ils allaient tester le parcours en essais libres. (Photo : (Photo: Marc-André Rhéaume - HRL))

Des vents de 25 km/h ponctuées par des rafales s’élevant jusqu’à 45 km/h ont forcé l’annulation de la première journée des 14es Régates de Saint-Félicien, samedi, au lac Saint-Jean.

Éole, le dieu des vents, n’a pas été tendre à l’endroit des organisateurs et coureurs, qui ont été dans l’obligation de plier bagage vers 16 h en raison des eaux trop agitées sur la rivière Ashuapmushuan.

La totalité des pilotes de la classe Grand Prix se sont aventurés sur le parcours pour vérifier les conditions et les vagues menaçantes comportaient un risque trop important pour la sécurité des compétiteurs.

Le « GP-577 » piloté par le Néo-Zélandais Ken Lupton affiche de nouvelles couleurs à Saint-Félicien. (Photo: Marc-André Rhéaume)

Dommage pour les spectateurs réunis sur les abords du plan d’eau car le spectacle était prometteur dans toutes les classes. En Grand Prix, les frères néo-zélandais Jack et Ken Lupton étaient censés prendre le départ dans la même épreuve de qualification (1A) pour la première fois en HRL à bord des embarcations «GP-57» et «GP-577» respectivement.

Malgré les conditions très difficiles, les deux écuries de la Nouvelle-Zélande ont connu des essais libres concluants tout comme la plupart des autres équipes. «Faire des tours seul et disputer une course avec 5 bateaux, c’est très différent. On ne pouvait courir avec de tels vents», a résumé Marc Théorêt, qui conduit le «Team 8 Cancer» GP-25 de Brandon Kennedy ce week-end.

L’action doit commencer vers 10 h, dimanche matin aux Régates de Saint-Félicien, en espérant une meilleure collaboration de Dame nature.

Marc Théorêt a fait des essais au volant du « Team 8 Cancer » GP-25 de Brandon Kennedy. La rivière était très agitée. (Photo: Marc-André Rhéaume)
Derek Anderson et Guillaume Charette ont travaillé d’arrache-pied afin d’être prêts pour Saint-Félicien où ils doivent accumuler des points pour l’écurie « F-63 » de Scott Liddycoat. (Photo: Denis Bourbonnais)
Le populaire animateur Réjean Lapointe a diverti les spectateurs qui ont attendu patiemment le début des courses. (Photo: Denis Bourbonnais)

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des