Les rassemblements seront permis pendant 4 jours durant les Fêtes

Par Katherine Harvey-Pinard
Les rassemblements seront permis pendant 4 jours durant les Fêtes
Le premier ministre du Québec, François Legault. (Photo : Capture d'écran)

Les rassemblements de maximum 10 personnes seront permis pendant quatre jours, soit du 24 au 27 décembre, pour le temps des Fêtes. Le premier ministre François Legault a présenté ces nouvelles mesures comme un «contrat moral» à deux côtés, en fin d’après-midi, le 19 novembre.

«En échange, on demande aux Québécois d’essayer de ne pas avoir de contacts une semaine avant Noël et une semaine après pour éviter de propager le virus», a-t-il dit.

Pour que soit respecté ce «contrat», le gouvernement demande aux employeurs qui le peuvent de permettre à leurs employés de faire du télétravail.

«Pour les entreprises ou c’est possible de réduire les activités une semaine avant et une semaine après, ce serait l’idéal», a ajouté M. Legault.

«Il faut se rappeler que la famille, c’est au cœur de notre nation, de ce qu’on est», a-t-il souligné tout en demandant aux citoyens de respecter les personnes qui ne seront pas à l’aise de se présenter dans des rassemblements.

Pour les quatre journées où les rassemblements seront permis, le gouvernement demande aux Québécois de respecter les mesures de distanciation, de se laver les mains souvent et de s’isoler en cas de symptômes.

Quant au partys de bureau, ils sont interdits. Pour le Nouvel An, le gouvernement demande à ce que les Québécois suivent les règles de la Santé publique.

Le premier ministre a précisé que les mesures étaient sujettes à changement dans le cas où la situation se détériorerait d’ici le 24 décembre.

Le ministre de la Santé Christian Dubé a pour sa part indiqué aux citoyens de ne pas aller se faire dépister par précaution les journées précédant les rassemblements.

«Ce n’est pas parce qu’on vient de se faire tester il y a 24 heures que, six heures après, ont ne peut pas infecter quelqu’un», a-t-il soutenu.

École à distance

Le gouvernement demande également aux écoles qui devaient être ouvertes les 17, 18, 21 et 22 décembre de plutôt faire de l’enseignement à distance.

«Ça veut dire que les enseignants vont travailler, parler une fois par jour au moins avec les étudiants, même au primaire, et il y aura du travail qui va être donné», a indiqué M. Legault, en insistant sur le fait qu’il ne s’agit pas de vacances.

Les écoles primaires rouvriront les 5, 6, 7 et 8 janvier, tandis que les écoles secondaires, pour lesquelles l’enseignement à distance est «un peu moins difficile», rouvriront plutôt le 11 janvier.

Les écoles offrant des services aux enfants ayant des besoins particuliers resteront ouvertes. Quant aux services de garde, ils ne seront ouverts seulement pour les employés de services essentiels.

En raison du nombre de cas quotidien, les centres d’entraînement, cinémas, salles de spectacle devront demeurer fermés jusqu’au 11 janvier, a également annoncé le premier ministre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires