Les footballeurs heureux de reprendre le contact

Les footballeurs heureux de reprendre le contact
Selon les joueurs

Depuis la finale du Bol d’Or remportée contre les Filons de Thetford Mines en novembre, le Noir et Or s’était limité à des séances de musculation ou en gymnase. Les joueurs ont profité du camp de printemps pour remettre le casque et les épaulettes, ce qui leur a grandement fait du bien.

«On a poussé beaucoup de métal cet hiver alors ça fait du bien de remettre les épaulettes. On s’ennuyait de remettre l’équipement et de jouer au football. Dès la fonte des neiges, les vétérans venaient se lancer des ballons sur le terrain», a confié Wilfredo Munoz-Mercier.

À son troisième camp, il a apprécié ce qu’il a vu. «On a une bonne jeune équipe. À mon arrivée, je faisais partie d’un imposant groupe de recrues. Je vois beaucoup de passion chez les jeunes qui s’en viennent ici et ils veulent suivre les vétérans. Ça ne peut nous amener qu’à être une meilleure équipe. »

Parmi ces nouveaux venus, Maxime Gareau a fait écarquiller des yeux. Mais il sait que la tâche ne sera pas facile pour autant. «J’aime beaucoup la chimie entre les joueurs. Il y a de nombreux vétérans. Je sais qu’il y aura de la compétition et en tant que recrue, je demeure réaliste. Mais j’aimerais voir un peu de terrain. »

Produit du Collège Bourget, il dit avoir constaté que les joueurs au niveau collégial sont plus gros et rapides que dans les rangs juvéniles. «C’est à moi de faire ma place», a dit celui qui rejoint son frère Samuel au poste de demi-offensif du Noir et Or.

Se concentrer sur soi-même

Membre de l’équipe d’étoiles l’an dernier avec 31 plaqués et trois sacs, le vétéran est appelé à changer de position. Il sera utilisé au poste de secondeur extérieur dans un trio complété de Joey Miletti et Alex Caillé. Il mentionne qu’il a toujours des choses à apprendre sur cette position et il appréhende cet apprentissage avec une bonne attitude.

Pour lui, que ce soit en division 3 ou en division 2, le Noir et Or doit afficher son caractère. «On ne sous-estime aucune équipe. On focus sur la nôtre. On considère qu’ensemble, on est les meilleurs et c’est à nous de le démontrer», dit-il.

En regardant l’alignement en place, Maxime Gareau est d’avis que l’équipe peut connaître du succès dans une division plus relevée. «Pour réussir, il faut être intense, autant dans les entraînements que durant les parties. Il faut travailler en équipe et se dépasser entre joueurs», laisse-t-il entendre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des