Les Braves envoient un message clair aux champions

Par Denis Bourbonnais
Les Braves envoient un message clair aux champions
Jordan Levac a réussi le premier des 7 buts marqués par les Braves contre le Titan de Princeville dans un triomphe au pointage de 7-3, dimanche à l'aréna Salaberry. (Photo : (Photo: Journal Saint-François - Pierre Langevin))

HOCKEY JUNIOR. Il faudra les prendre au sérieux ces Braves de Valleyfield! Moins de 48 heures après avoir défait les Cobras de Terrebonne (4-3), la formation campivallensienne a envoyé un message clair au Titan de Princeville, les champions en titre de la Ligue Junior AAA du Québec, dimanche à l’aréna Salaberry.

Les troupiers de l’entraîneur-chef David Rochon se sont payé l’équipe qui fait partie actuellement du carré d’as de la ligue, remportant une victoire décisive de 7-3 pour prolonger à 8 leur série de gains consécutifs. Non seulement les Braves ont consolidé leur emprise sur le premier rang de la division Trévi, ils trônent au sommet du classement général depuis jeudi dernier.

Lors de ce 17e triomphe en 21 sorties, les Braves sont sortis comme des bombes en première période et ils ont dominé les visiteurs, marquant 3 buts sans riposte. Jordan Levac (8e) a ouvert le pointage à la 4e minute de l’engagement initial et le défenseur Mathis Desgroseilliers (2e) a doublé l’avance à 12:53, aidé de Jordan Rochon.

Le redoutable Thomas Vézina (7e) a gonflé la priorité des locaux à 3-0 avec 33 secondes à jouer au premier tiers lors d’un montée à l’emporte-pièce qui a déboussolé le club entier du Titan. Alex Larocque et Mathis Desgroseilliers ont obtenu des passes sur cette séquence spectaculaire.

Le match a été disputé en 3 temps et la période médiane a été l’affaire de Princeville. Antoine McMahon et Alex Plamondon ont profité tour à tour de bévues commises en territoire défensif par les Braves et c’était soudainement 3-2 avec 6 minutes d’écoulées au 2e engagement. Les Braves ont paru ébranlés pour une portion de la période et grâce à quelques arrêts-clés de leur gardien Justin Bourque, ils ont pu rentrer au vestiaire en avant par un but.

Le nouveau venu Antoine Demers volait littéralement sur la patinoire et il a largement contribué à la victoire des Braves avec une récolte de 3 points. (Photo: Pierre Langevin)

Les Campivallensiens sont retournés sur la glace avec un guerrier en moins, en l’occurrence l’attaquant Carl-Olivier Dignard, blessé à nouveau seulement à son 2e match cette saison. Les Braves ont tout de même joué avec confiance et ils ont montré du cran comme jamais ils l’ont fait cette saison même s’ils sont toujours invaincus à domicile.

Pendant une majeure imposée à Jordan Levac pour tentative de blesser, les Braves se sont littéralement moqués de leurs adversaires en comptant eux-mêmes 3 buts en un peu plus de 3 minutes. Enrico Di Cesare (14e) a donné le ton à cette explosion en désavantage numérique quand il s’est vu accorder un tir de pénalité après avoir été accroché en échappée.

Le gardien Justin Bourque a tenu son bout devant le filet des Braves. (Photo: Pierre Langevin)

Le «25» des Braves s’est amené à la vitesse d’une fusée et il a battu d’une feinte habile le cerbère Philippe Larue pour permettre aux Braves de respirer un peu plus à l’aise. Or, le meilleur était à venir et les deux minutes suivantes ont donné à un véritable spectacle offert par le nouveau venu Antoine Demers et Enrico Di Cesare.

Demers, un centre de 20 ans arrivé vendredi de l’Armada de Blainville-Boisbriand, a réussi un vrai bijou de but pour son premier dans l’uniforme des Braves à 9:08. Le nouveau «97» ne s’est pas arrêté là et 78 secondes plus tard, il a brillamment alimenté Enrico Di Cesare (15e) pour le 3e filet des Braves au cours du même désavantage numérique.

Un moment d’inattention du gardien Justin Bourque a permis à Félix-Edouard Lavergne de réduire l’écart à 6-3 sur un lancer de loin mais ses coéquipiers se sont vite chargés de lui faire oublier cette crampe au cerveau. Enrico Di Cesare, de plus en plus connu sous le sobriquet de «Chico», a réglé le cas du Titan pour de bon en complétant son tour du chapeau à 16 :32 de la période finale, flanqué d’Antoine Demers et Zachary Fauteux-Smith.

Les champions en titre de la Ligue Junior AAA du Québec ont vu leur existence virer à l’envers. (Photo: Pierre Langevin)

Après le combat opposant Jordan Levac à Guillaume St-Pierre, une 2e bagarre a éclaté à la toute fin de la rencontre alors que les visiteurs ont tenu à jouer les fanfarons. Jordan Rochon, fort de ses 155 livres, a mis la cerise sur le sundae en ce dimanche festif pour les partisans des Braves quand il a renversé le vétéran de 19 ans ans Ismael Landry.

Enrico Di Cesare (3 buts), Antoine Demers (1-2), Mathis Desgroseilliers (1-2) et Nicolas St-Pierre (2 aides) ont récolté plus d’un point dans le camp des vainqueurs. Justin Bourque a réussi 27 arrêts sur 30 lancers tandis que son vis-à-vis Philippe Larue était déjoué à 6 reprises sur le même nombre de tirs.  Les unités spéciales n’ont rien influencé, les deux clubs ayant terminé la rencontre avec «0 en 3», sauf durant la punition majeure durant laquelle les Braves ont «potté» pas moins de 3 buts.

L’intensité ne devrait pas baisser d’un iota lors prochain match des Braves, les visiteurs étant les Panthères de Saint-Jérôme jeudi soir (19h30) à l’aréna Salaberry.

D’autres photos prises par Pierre Langevin lors de la victoire de 7-3 des Braves sur le Titan de Princeville.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Denis BourbonnaisHomme de peux de fois Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Homme de peux de fois
Guest

Petite correction, Ismael Landry est un 19 ans et bon un 20 ans.