Les Braves aux trousses d’un record qui appartient aux… Élites de Valleyfield

Par Denis Bourbonnais
Les Braves aux trousses d’un record qui appartient aux… Élites de Valleyfield
Contrairement à ce qui est écrit dans les archives de la Ligue Junior AAA du Québec, les Braves de Valleyfield ne menacent pas une marque détenue par les Sélects de Longueuil mais appartenant plutôt aux Élites de Valleyfield qui avaient remporté 12 victoires en suite au début de la saison 1996-1997. (Photo : (Photo: Journal Saint-François - Pierre Langevin))

HOCKEY JUNIOR.  La Ligue de hockey Junior AAA du Québec publie une information erronée sur son site web en ce qui a trait au record pour le plus grand nombre de victoires consécutives par une équipe dans un début de saison.

Le «Journal Saint-François» a fait des recherches plus approfondies dans ses archives et cette marque n’appartient pas aux Sélects de Longueuil qui avaient aligné 11 gains consécutifs pour entamer la campagne 1991-1992 mais plutôt aux… Élites de Valleyfield qui ont réussi à coller pas moins de 12 victoires de suite quand ils ont connu un départ remarquable lors de la saison 1996-1997.

Ainsi, l’édition actuelle du club campivallensien vient d’établir une nouvelle marque de franchise avec 7 victoires d’affilée sous l’appellation des Braves de Valleyfield, qui ont vu le jour lors de la saison 1998-1999. Les Braves 2019-2020 de l’entraîneur-chef David Rochon devront toutefois ajouter 5 triomphes de plus pour égaler le record de la concession, tout surnom confondu, cette marque à battre étant la propriété des Élites de Valleyfield.

«Une place dans le livre des records» a titré en première page le «Journal Saint-François» dans sa parution du 22 octobre 1996. En page 2 du cahier B, le texte rédigé par l’auteur de ces lignes est chapeauté par la manchette suivante : «Les Élites établissent une nouvelle marque, Joliette devient la 12e victime».

Le dimanche 18 octobre 1996, les Élites de Valleyfield disposent du National de Joliette au pointage de 6-4 à l’aréna Marcel-Bonin pour briser le record des Sélects de Longueuil. Sébastien Lessard compte le but gagnant sur le jeu de puissance à la suite d’une pénalité pour double-échec imposée à Jean Théroux de Joliette et Sébastien Laplante concrétise la victoire en tirant dans une cage déserte.

Tel était le titre de l’article publié dans les pages du Journal Saint-François, le 22 octobre 1996. (Archives – Journal Saint-François)

Cette série sans précédent s’est déroulée avec Yvan Marcotte derrière le banc des Élites au poste d’entraîneur-chef alors que Stéphane Scotto était à la barre du Collège Français de Longueuil, ayant été congédié l’année précédente par le propriétaire des Élites de Valleyfield, Claude Grenier.

La séquence record avait commencé le dimanche 8 septembre 1996 par une victoire de 9-3 sur les Maroons de Lachine. Les Braves, qui avaient terminé le calendrier préparatoire avec une fiche de 7 victoires et 2 revers, ont ensuite vaincu successivement les formations de Saint-Jérôme (6-3), Charlesbourg (7-1), La Plaine (4-2), Contrecoeur (6-4), Warwick (8-2), Saint-Hyacinthe (5-4), Junior de Montréal (8-1), Lachine (3-2), Joliette (4-3, en fusillade), La Plaine (11-2) et finalement, Joliette (6-4) pour couronner cette série historique.

La nouvelle avait fait la une du «Journal»: Les Élites, une place dans le livre des records. (Archives – Journal Saint-François)

Le moment fort de cette poussée vers le record est survenu le vendredi 11 octobre 1996 à l’aréna Salaberry lors de la 10e victoire consécutive. Les Élites ont créé l’égalité, 3-3, en 3e période et la fusillade a été nécessaire pour départager un vainqueur. Au 16e tir de barrage, le défenseur Sébastien Laplante a mis fin au duel épique entre Joliette et Valleyfield en trouvant le fond du filet à la grande joie des 1333 spectateurs présents à l’aréna Salaberry. Les Élites étaient alors classés 1er au pays dans la Ligue Junior A canadienne.

L’entraîneur Yvan Marcotte congédié

La séquence historique a pris fin le 27 octobre 1996 quand les Panthères de Saint-Jérôme ont joué les trouble-fête, prenant la mesure des Élites par la marque de 5-4 devant une foule annoncée de 1295 amateurs à l’aréna Salaberry. Dans la défaite, le centre Eric Poirier a réussi le tour du chapeau pour porter son total de buts à 15 en 13 rencontres.

Pour les Élites, devenus la propriété d’André Charbonneau, il s’agissait d’un premier revers à domicile en 10 mois, soit depuis décembre 1995.

Fait à signaler, moins d’un mois après la fin de la série record, le 24 novembre, à la suite d’une défaite de 7-4 à Longueuil, lors de laquelle les Élites étaient décimés par les blessures, le propriétaire André Charbonneau a congédié l’entraîneur Yvan Marcotte et ce, même si les Élites présentaient un dossier de 16 victoires et 4 revers. Marcotte avait été remplacé peu après par Normand Flynn qui est arrivé à Valleyfield avec un bagage bien rempli en provenance de la Ligue Junior Majeur du Québec.

Au printemps 1997, les Élites ont éliminé le Junior de Montréal en 5 parties avant de s’incliner dans le maximum de 7 rencontres devant les Panthères de Saint-Jérôme, au pointage de 7-4, le 4 avril 1997, devant (tenez-vous bien) 2654 spectateurs massés dans les gradins de l’aréna Melançon à Saint-Jérôme.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des