culture

Les archives des Soeurs de Sainte-Anne seront conservées dans la région

mercredi le 14 avril 2021
Modifié à 11 h 01 min le 13 avril 2021
Par Mario Pitre
Une immense documentation couvrant quelque 150 années, reliée à la congrégation des Sœurs de Sainte-Anne, sera dorénavant conservée au Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges. Le fonds d’archives des Soeurs de Sainte-Anne contient plus de 400 mètres linéaires de documents tel que des textes manuscrits et imprimés, des photographies, des affiches, des plans et des dessins. « À la suite de plusieurs pourparlers concernant le sort des archives religieuses, le Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges a pris l’initiative d’entamer un dialogue avec l’administration générale de la communauté. Après une période de discussion, les deux parties en sont venues à la conclusion que le centre d’archives situé dans Vaudreuil-Soulanges était la solution qui allait de soi », peut-on lire dans un communiqué publié conjointement par les deux organismes. Le Centre d’archives pourra incidemment profiter de ses nouvelles installations aménagées dans l’ancienne Caisse Desjardins de Saint-Polycarpe, pour entreposer ces documents historiques de manière sécuritaire.

150 ans d’histoire

La communauté des Soeurs de Sainte-Anne a été fondée par Esther Blondin en 1850 à Vaudreuil. Devenue Mère Marie-Anne, la première supérieure de la congrégation est décédée en 1890 à Lachine et a été béatifiée par le pape Jean-Paul II en 2001. Son but premier était de remédier à la situation pitoyable des écoles rurales de son temps. Encore aujourd’hui, les religieuses aident les jeunes dans leur quête de sens à la vie, non seulement au Québec, à la Maison-mère de Lachine, mais aussi dans l’Ouest canadien, aux États-Unis et en Haïti. Au cours des années, elles ont aussi oeuvré en Alaska, au Japon, au Chili, et en Afrique, au Cameroun et en la République démocratique du Congo. L’équipe du centre d’archives pense fortement qu’il est de son devoir d’accueillir ces précieuses pièces représentant l’histoire d’une communauté religieuse qui a beaucoup oeuvré socialement dans le domaine de l’éducation. « …c’est notre histoire communautaire, sociale et scolaire qui est présentée par ces documents produits et reçus par les religieuses au fil du temps. » Agréé par Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges a pour mission la conservation, selon des normes précises, des documents permettant à la population de prendre connaissance du passé et de le comprendre.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles