Le Willy’s Pub et les Braves s’impliquent pour la Société Alzheimer du Suroît

Le Willy’s Pub et les Braves s’impliquent pour la Société Alzheimer du Suroît

Janvier est le Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer.

Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - Archives)

À l’occasion du Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, le Willy’s Pub offre des repas spaghetti tandis que les Braves présenteront la Société d’Alzheimer du Suroît avant une partie.

Le Willy’s Pub va offrir un dîner (21 au 25 janvier) et un souper (25 janvier) de spaghetti au bénéfice de l’organisme qui offre de l’aide et des services gratuits aux gens atteints de cette maladie. Les billets sont en vente au restaurant ainsi qu’au bureau de la Société, 340 boul. du Havre au coût de 15 $.

Le 24 janvier, un kiosque d’information sera installé à l’aréna Salaberry avant le match des Braves. La Société d’Alzheimer du Suroît sera présentée avant la partie et procédera à la mise au jeu officielle. Pour l’occasion, les Braves endosseront le chandail que l’équipe portait en 1951, alors qu’ils étaient dirigés par Hector «Toe» Blake. Rappelons que le prolifique instructeur est lui-même décédé des suites de l’Alzheimer.

Changer les attitudes

Pour la deuxième année consécutive, la campagne de sensibilisation s’appelle «Oui. Je vis avec l’Alzheimer. Laissez-moi vous aider à comprendre. »

La campagne permettra de faire connaissance avec des personnes touchées par l’Alzheimer ou une autre maladie neurocognitive avec l’objectif de changer les attitudes à l’égard de la maladie. Ainsi, on dissipe la stigmatisation.

Un sondage Léger en 2018 indiquait qu’un Canadien sur quatre se sentirait honteux ou embarrassé s’il était atteint d’une maladie cognitive. Une personne sur cinq admettait utiliser des paroles désobligeantes ou stigmatisantes à l’égard des personnes atteintes d’Alzheimer.

Une plateforme pour les personnes atteintes de la maladie leur permet de se définir en tant que personnes plutôt que par la maladie. Celles-ci ont participé à l’élaboration de la première charte des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

La population est appelée à fureter sur le site web de la campagne pour découvrir des histoires fascinantes et aller à la rencontre de personnes qui continuent de vivre malgré la maladie. Des conseils pour mettre fin à la stigmatisation, des tests pour ses aptitudes et des ressources utiles y sont affichés au www.jevisaveclalzheimer.ca.

Commenter cet article

avatar