Le Québec de nouveau en pause jusqu’au 11 janvier : les commerces fermeront après Noël

Par Vicky Girard
Le Québec de nouveau en pause jusqu’au 11 janvier : les commerces fermeront après Noël
François Legault (Photo : Capture d'écran - Facebook)

Devant un niveau de propagation de la COVID-19 qui reste élevé au Québec, le gouvernement a confirmé que le congé des Fêtes sera allongé du 17 décembre au 11 janvier, plutôt qu’au 4 janvier comme prévu. Le premier ministre en a fait l’annonce en point de presse, le 15 décembre.

Tous les commerces non essentiels seront quant à eux fermés à partir du 25 décembre, et ce, jusqu’au 11 janvier également. Pharmacies, épiceries, quincailleries, garages et animaleries pourront rester ouverts. Les commerces offrant des soins de beauté seront fermés.

Les magasins à grande surface pourront seulement vendre des biens essentiels. Rappelons que plusieurs commerçants avaient crié à l’injustice durant la première vague à ce sujet.

Pendant la «période de pause», les zones jaunes passeront au orange, puis les oranges passeront au rouge. De plus, le télétravail sera obligatoire à partir du jeudi 17 décembre pour les travailleurs de bureau.

En termes d’activités extérieures, le hockey pour 8 personnes et les cours de ski pour des groupes du même nombre seront autorisés. Les lieux publics extérieurs comme les parcs seront ouverts.

«C’est une bonne chose d’aller dehors. C’est beaucoup moins dangereux. Il y a beaucoup moins de propagation du virus à l’extérieur qu’à l’intérieur», a souligné M. Legault en ajoutant que la distanciation doit continuer d’être respectée.

Les rassemblements sur des terrains privés à l’extérieur demeurent interdits. L’idée du gouvernement est que «les gens bougent», a précisé M. Legault.  Les personnes seules pourront aller dans la bulle d’autres familles, «mais une seule bulle». Jusqu’à maintenant, les individus qui vivaient seuls pouvaient recevoir ou visiter une autre personne seule.

 

Congé prolongé

 

Le congé sera donc allongé pour les élèves du primaire, qui devaient retourner en classe le 7 janvier. Une semaine a été ajoutée, mais les devoirs et cours en ligne sont de mise, a précisé le premier ministre. Rien ne change pour les écoles secondaires.

Les services de garde restent quant à eux ouverts, mais M. Legault a lancé un appel aux parents qui peuvent garder leurs enfants à la maison du 17 décembre au 11 janvier. En milieu scolaire, les services de garde seront réservés aux travailleurs dans les services prioritaires. Une liste sera disponible demain à ce sujet.

Situations difficiles

Le premier ministre n’a pas caché que le nombre d’hospitalisations «fait vraiment mal» , alors qu’on en compte 959 aujourd’hui. De plus, 7 411 travailleurs sont absents dans le réseau de la santé.

La situation reste également difficile dans les établissements scolaires. Un total de 181 classes ont été fermées en une journée, hier, pour un total de 1 503. On compte donc 4 à 4,5% des élèves qui ne sont pas à l’école.

Bonnes nouvelles

M. Legault s’est réjoui de quelques bonnes nouvelles, dont le fait que la vaccination ait commencé le 14 décembre.

«Ça se passe bien. C’est une étape vraiment importante. On voit la lumière au bout du tunnel, même si elle est un petit peu loin», a-t-il souligné, admettant néanmoins qu’il faudra plusieurs mois pour vacciner tous les Québécois.

Bien que les chiffres soient élevés, a indiqué le premier ministre, si on les compare à ceux des États-Unis ou de pays d’Europe, la province est en bonne posture. Selon M. Legault, c’est notamment grâce au fait que «les Québécois ont plus respecté les consignes».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires